19° Terrebonne, samedi 26 mai 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

FABRIQUÉ ICI : Apprendre à parler aux machines
Marc André Raymond et Marc-André Fortier exhibent une des réalisations récentes de l'entreprise terrebonnienne. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

FABRIQUÉ ICI : Apprendre à parler aux machines

Jean-Marc Gilbert

Mardi 30 janvier 2018

Sans vraiment s'en rendre compte, on croise tous les jours d'innombrables types de panneaux de contrôle servant à faire fonctionner des machines tantôt simples, tantôt complexes. Alliance Contrôle, une entreprise de Terrebonne, se spécialise dans la fabrication de ces panneaux.

C'est dans le garage de sa résidence de Repentigny que Marc-André Raymond a fondé Alliance Contrôle, en 2009. Lentement, l'entreprise s'est bâti une bonne réputation, notamment grâce à la qualité de l'assemblage de ses panneaux.

«Pour des gens qui ne connaissent pas vraiment ça, ça a l'air d'un paquet de fils dans une boîte. Mais ceux qui s'y connaissent font un gros "wow" lorsqu'ils regardent les panneaux que nous concevons», explique Marc-André Fortier, un bon ami du fondateur, qui est devenu son associé en 2015, quelques mois après l'emménagement d'Alliance Contrôle dans le parc industriel de Lachenaie.

Clientèles multiples

La beauté du monde des panneaux de contrôle, c'est que les types de clients sont multiples. «Nous pouvons travailler avec des entrepreneurs électriciens, pour des industries qui nous confient le mandat de conception et d'assemblage, ou directement avec les fabricants de machines qui n'ont pas de départements s'occupant spécifiquement des panneaux», énumère M. Fortier.

«Dès qu'il y a un moteur qui fonctionne, ça prend un panneau de contrôle. On vient jumeler l'électricité et la mécanique. Le panneau communique avec la machine pour lui dire quoi faire pour arriver au produit final», ajoute M. Raymond.

Expansion mesurée

Si Alliance Contrôle a doublé son chiffre d'affaires annuel en l'espace de seulement deux ans et compte maintenant une dizaine d'employés, elle ne veut pas grandir trop vite et accepter un trop grand nombre de contrats, question d'éviter de tourner les coins ronds sur le plan de la qualité.

Un agrandissement de 15 000 pieds carrés qui se traduira sans doute par l'ajout d'une mezzanine dans les locaux actuels permettra toutefois à l'entreprise de réaliser d'autres contrats très intéressants, comme celui obtenu pour moderniser les panneaux qui contrôlent deux lignes de production de la bière Corona.

18 janvier 2018 - Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités