-8° Terrebonne, mercredi 17 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’inspiration au féminin
Pour ce deuxième dîner de la saison, le comité Affaires au féminin a invité des femmes d’affaires inspirantes à se confier aux gens présents. Dans l’ordre habituel, on reconnaît Caroline Poulin, présidente de Carolyn Design, Marianne Girard, fondatrice de l’Éco-Boutique Un Monde à Vie, Louise Martin, directrice générale et artistique de la SODECT, Valérye Daviault, présidente des Elles de la construction et chargée de projets chez J. Raymond Couvreur, Isabelle Proulx, présidente de Proulx Communications, Josée Dufour, présidente d’Axiomatech, Hélène Léveillé, directrice générale de Léveillé Toyota, et Caroline Favreau, propriétaire du cabinet Assurances Jetté Favreau, aux côtés de la porte-parole du comité, Suzanne Gobeille. (Photo : Véronick Talbot)

L’inspiration au féminin

Véronick Talbot

Mercredi 22 novembre 2017

Pour son deuxième dîner de la saison, qui se tenait le 16 novembre, le comité Affaires au féminin de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins (CCIM) a misé sur les témoignages de femmes d’affaires inspirantes de la région. En braquant les projecteurs sur leur parcours, leur engagement et leurs réalisations, l’équipe a su insuffler beaucoup d’énergie et de motivation à la soixantaine de personnes présentes. 

Cette rencontre n’était pas ouverte qu’aux femmes, bien qu’elle visait principalement à valoriser leur rôle dans le milieu des affaires et à leur permettre d’échanger sur leurs réalités communes. «Une fois par année, nous invitons les hommes à se joindre à nous afin de leur montrer à quel point nous pouvons réussir et atteindre nos objectifs en affaires, bien que nous soyons différentes d’eux et que nos styles de gestion diffèrent tout autant», explique Lucie Lecours, directrice générale de la CCIM.

Par la formule proposée pour ce deuxième dîner de la saison, qui avait lieu au restaurant Steak Frites St-Paul de Lachenaie, le comité espérait rejoindre le plus grand nombre de gens possible. «En mettant à l’avant-plan des femmes de la région se démarquant dans une diversité de secteurs, nous voulions ainsi rejoindre des membres ayant des profils variés et leur permettre de se rencontrer et de réseauter, en plus de nous laisser inspirer par nos conférencières», poursuit Mme Lecours.

D’une table à l’autre

Le comité a visé juste, puisque l’événement a connu une fort belle popularité. Au total, huit femmes inspirantes étaient invitées à se livrer sur leur cheminement, les défis qu’elles ont à surmonter au quotidien, leurs réalisations et leurs aspirations. Elles se promenaient de table en table, l’instant d’un service et surtout, de discussions bien nourries.

Ce sont Isabelle Proulx, présidente de Proulx Communications, Josée Dufour, présidente d’Axiomatech, Hélène Léveillé, directrice générale de Léveillé Toyota, Valérye Daviault, présidente des Elles de la construction et chargée de projet chez J. Raymond Couvreur, Louise Martin, directrice générale et artistique de la SODECT, Marianne Girard, fondatrice de l’Éco-Boutique Un Monde à Vie, Caroline Poulin, présidente de Carolyn Design, et Caroline Favreau, propriétaire du cabinet Assurances Jetté Favreau, qui ont livré leurs témoignages et animé les conversations. Chaque table avait l’occasion d’accueillir trois d’entre elles, tour à tour.

Une valeur ajoutée

Louise Martin, qui a rejoint la SODECT en 2015, a notamment abordé l’important sujet qu’est celui de la conciliation travail-famille. Bien qu’elle soit mère monoparentale, elle a su saisir les opportunités qui se présentaient à elle, et bien conjuguer ses vies personnelle et professionnelle de sorte d’atteindre ses objectifs et même de les dépasser. «J’ai toujours favorisé la présence de mon enfant, lorsque c’était possible, sur mon lieu de travail, et ça a contribué à mon cheminement, mais aussi à la femme qu’est devenue ma fille.» Selon elle, être une femme en affaires n’est pas un obstacle, mais une valeur ajoutée. «Nous nous distinguons par notre caractère et notre style de gestion, et il faut valoriser le fait féminin et le mettre à notre avantage.»

Grâce à son implication à titre de présidente des Elles de la construction, Valérye Daviault contribue d’ailleurs à faire reconnaître la valeur ajoutée des femmes dans un milieu majoritairement masculin. «J’ai découvert, dans cette organisation, des femmes inspirantes qui sont devenues de véritables mentores pour moi. Nous savons qu’il y a des femmes dans la construction, mais c’est parfois difficile de les trouver. Les Elles de la construction nous permettent de nous rencontrer et de partager nos expériences.»

Josée Dufour, propriétaire de l’entreprise Axiomatech, spécialisée dans l’entretien préventif de bâtiments, sait aussi reconnaître la valeur des femmes dans son milieu. Elles sont d’ailleurs très nombreuses au sein de son équipe de 19 employés. «Je dirais même que nous accordons beaucoup de place aux nouvelles arrivantes. Lorsqu’elles immigrent au Québec, elles ont déjà des acquis et doivent en plus compléter de nouvelles formations ici, ce qui fait qu’elles ont un impressionnant bagage. Et grâce à elles, nous pouvons offrir nos services dans cinq langues. J’ai donc la chance d’être très bien entourée et ça aussi, c’est un élément qui contribue grandement au succès d’une entreprise.»

À votre agenda

Notons que le prochain dîner du comité Affaires au féminin aura lieu le 17 janvier et portera sur les meilleures pratiques en gestion de temps. D’ici là, vous pouvez également participer aux traditionnels Dîner de Noël et Salon du cadeau de la CCIM, le 5 décembre au Club de Golf Le Mirage. Pour tout connaître de la programmation de la CCIM et de ses comités, visitez le www.ccimoulins.com.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités