22° Terrebonne, mercredi 15 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Sans surplus, ils doivent demander
Des réparations urgentes ont été nécessaires au CPE Les Bourgeons-Soleil, dont à l’installation du 4000, rue d’Argenson à Terrebonne. (Photo : Gilles Fontaine)

Sans surplus, ils doivent demander

Gilles Fontaine

Mercredi 31 janvier 2018

Trois centres de la petite enfance de Terrebonne ont reçu un total de 110 296,53 $ du gouvernement du Québec pour la réalisation de différents travaux d’entretien et de rénovation dans le cadre de la Subvention pour les projets d’investissement en infrastructure 2017-2018.

Le CPE Station Enfance des Moulins a reçu 12 713,54 $ pour ses installations de Terrebonne, pour le remboursement des travaux touchant le balcon de la pouponnière.

«Les travaux pour le balcon de la pouponnière ont tous été exécutés. Il y avait vraiment urgence d’agir», nous dit Christiane Touchette, directrice générale. Nous avons donc procédé aux travaux en espérant que le gouvernement réponde par l’affirmative. Avec le temps, nous avions accumulé un surplus pour ces imprévus. Cependant, l’ensemble des sommes a été récupéré par le gouvernement au cours des dernières années. Maintenant, lorsque nous devons réaliser des réparations ou des rénovations, il faut en faire la demande au gouvernement. C’est certain que nous avons moins de latitude qu’avant. Nous ne pouvons qu’espérer que nos demandes soient acceptées.»

Les réparations étaient tout aussi urgentes au CPE Les Bourgeons-Soleil, qui a reçu 42 000 $ pour la réfection du toit au 4000, rue d’Argenson et l’installation de dalles acoustiques au 2155, boulevard des Seigneurs.

«Quant aux travaux sur le toit, tout est terminé. Nous étions pressés par le temps, puisque la détérioration devenait majeure. Pour ce qui est des dalles acoustiques, c’est en cours de réalisation», nous informe Louise Lachapelle, directrice générale. Ces derniers travaux devront être terminés avant le 31 mars, sinon le financement sera perdu.

Les priorités avant tout

«C’était la première fois que nous faisions une telle demande de financement. Nous avions l’habitude de parer nous-mêmes aux imprévus. Maintenant, nous ne réalisons que les travaux prioritaires. Vous savez que le gouvernement nous a enlevé le surplus que nous avions accumulé. Dans notre cas, c’était environ 160 000 $. En réalité, les subventions que nous avons reçues, c’est l’argent qu’on leur a remis, en beaucoup moins. Nous recevons aussi des "enveloppes dédiées", c'est-à-dire des subventions spécifiques pour certaines matières. Cependant, comme certaines sommes sont données sans consultation, j’ai l’impression que cette façon de faire va créer des besoins, puisque ce sont des enveloppes non récurrentes», mentionne Mme Lachapelle.

Enfin, le CPE Les Petites Girouettes a reçu 56 000 $ pour le remplacement de l’intercepteur à graisse, ainsi que la réfection de la dalle de béton et de la surface synthétique dans la cour extérieure de ses installations de Terrebonne. 

18-08-09 au 08-23 Karaté Bernard Lacerte CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités