15° Terrebonne, vendredi 19 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un beignet en échange d’une bonne action
Julien Payette et Martin Jarry, de Beignes d’Antan, ainsi que leur employeur, Sylvain Payette, ont accompagné l’équipe de Fabelta, soit Éric Chapleau, Yasmine Allard, Jennifer Lortie et Jocelyne Boutou, lors de cette matinée. (Photo : Gilles Fontaine)

Un beignet en échange d’une bonne action

Gilles Fontaine

Mardi 12 décembre 2017

En matinée le 5 décembre, plus de 700 passagers empruntant le transport en commun au terminus d’autobus de Terrebonne ont reçu un beignet chaud de Beignes d’Antan ainsi qu’un billet «Donnez au suivant».

Dans un projet qu’elle a mis sur pied en lien avec la campagne de paniers de Noël des Œuvres de Galilée, Fabelta a invité ses employés à organiser des activités sous la thématique «Donnez au suivant».

Provoquer les beaux gestes

«Ça encourage les bonnes actions. Nous avons été impliqués dans la guignolée à Terrebonne et nous voulions poursuivre en incitant les gens à poser de beaux gestes. Tant mieux si nous inspirons le plus de gens. Nous espérons aussi inspirer d’autres entreprises à faire de même», a expliqué Jennifer Lortie, directrice des ventes résidentielles chez Fabelta.

«En plus, ajoute-t-elle, en incitant nos employés à donner au suivant, nous remarquons que leur indice de bonheur augmente, et cela a des conséquences sur le travail, puis ils sont plus enclins à demeurer chez nous.»

Une remorque bien en vue

Pour accompagner les employés de Fabelta, Sylvain Payette, franchisé de Beignes d’Antan, n’a pas hésité à se joindre à l’aventure. «C’est une matinée super agréable. Les gens sourient. Certains sont même surpris, mais lorsqu’ils reçoivent le petit billet (Donnez au suivant), ça les fait sourire davantage. Et ça a bien commencé, car nous avons eu un besoin urgent d’une génératrice et l’entreprise Lou-Tec de Terrebonne (chemin Gascon) a donné au suivant en nous prêtant un appareil. Ça a été un beau geste de M. Hamel», a-t-il mentionné.

De son côté, il était accompagné de Julien Payette et Martin Jarry, qui s’affairaient, à l’intérieur de la remorque de cuisine de rue, à la production des beignets chauds. Toutes les personnes impliquées en cette matinée d’altruisme avaient les mêmes mots : ces gestes doivent se répéter tout au long de l’année.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités