22° Terrebonne, lundi 20 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un petit devenu géant
Claude Zalac, Louise Villeneuve, vice-présidente du groupe, Denis Leclerc et sa conjointe, Danièle Sigouin, lors des célébrations du 40e anniversaire du groupe ALBI le Géant. (Photo : courtoisie)

Un petit devenu géant

Gilles Fontaine

Mercredi 31 janvier 2018

En 2018, le groupe ALBI le Géant célèbre ses 40 années d’existence. Du concessionnaire Mazda du chemin Sainte-Marie, «à côté de la 25», comme on disait, jusqu’au groupe composé de plus de 20 franchises qui ont vendu 44 001 véhicules en 2017, nous avons vu naître et grandir ce géant.

C’est en 1997 que Denis Leclerc entre dans la vie d’ALBI, fondée en 1978, en se portant acquéreur de 50 % des actions de l’entreprise. Trois ans plus tard, il en devient le seul actionnaire. Son intention première en 1997, pour ne pas dire sa seule motivation, c’était d’augmenter ses ventes de véhicules usagés. Il aura plutôt fracassé des records de vente de véhicules neufs.

Avant 1997, Denis Leclerc était un «gars d’usagé», comme son père. Il a d’ailleurs vendu son premier véhicule à l’âge de 11 ans. Sur l’heure du lunch d’une certaine journée en 1972, il vendait un Galaxy 500 1971. Et c’était parti pour Denis Leclerc.

Il aime dire que c’est par la bande qu’il est devenu un «agent de véhicules neufs». Évidemment, le reste est devenu une belle aventure. «Depuis, de nombreuses personnes ont mis la main à la pâte et, ensemble, nous avons fait évoluer cette entreprise. ALBI, ce n’est plus seulement Denis Leclerc. Il y a toute une équipe qui avance dans la même direction», confie le président du groupe. Aujourd’hui, cette équipe est composée de plus de 1 300 employés.

Croire en ce que l’on fait

Au fil de toutes ces années, l’entreprise a dû faire face à des moments plus difficiles, comme la crise économique de 2008. «Nous nous en sommes sortis parce que nous avons toujours cru en ce que nous faisions. Constamment, nous avons en tête d’offrir une expérience à nos clients. Avec les réseaux sociaux, une entreprise ne peut plus faire n’importe quoi. La transparence est importante. Aller chercher les réponses quand on ne les a pas et, surtout, admettre qu’on n’a pas toutes les réponses. Ça ne sert à rien de cacher les chiffres et les spécifications. Nous devons prendre le temps d’offrir des explications claires. C’est ce que nous faisons.»

Quant à l’avenir, tout passe par l’électrification des transports. «Chez ALBI, nous y croyons fortement et c’est un objectif important. Il faut y arriver. Sinon, qu’est-ce qu’on laissera aux générations futures?» soutient Denis Leclerc.

Une entreprise impliquée

Quarante ans d’existence, c’est aussi une grande implication sociale. Que ce soit une aide financière de 1 M$ pour la construction d’un pavillon au Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur, son implication pour la Fondation du Manoir seigneurial de Mascouche, la Fondation des maladies du cœur et l’Opération Nez rouge, le groupe ALBI le Géant a toujours été présent pour la communauté moulinoise et entend demeurer impliqué.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités