0° Terrebonne, mardi 6 décembre 2016
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Fil RSS

Une ouverture grandiose à la hauteur de ses ambitions
Traditionnelle coupe de ruban avec l’un des promoteurs du complexe, Benoît Ricard, accompagné de Jean-Claude Perreault, de Martin Perreault, de François Marcoux (programme Ulysse) et du maire de Saint-Roch-de-l’Achigan, Georges Locas.

Une ouverture grandiose à la hauteur de ses ambitions

Stéphane

Fortier

redaction@larevue.qc.ca

Mardi 24 novembre 2015

Même si le tout nouveau Complexe JC Perreault à Saint-Roch-de-l’Achigan grouillait déjà d’activités depuis la fin de sa construction en août, ce n’est que le 20 novembre que l’on a procédé à son inauguration par le biais d’un gala pas piqué des vers.

Avant de procéder à la partie spectacle, des dignitaires, invités pour l’occasion, ont tour à tour vanté cet établissement sportif dont la superficie totalise pas moins de 98 000 pieds carrés. Bâti au coût de 22 M$, dont 4,7 M$ proviennent du gouvernement du Québec, le Complexe JC Perreault abrite d’abord et avant tout de jeunes hockeyeurs élites évoluant en milieu scolaire.

Nicolas Marceau, député de Montcalm au provincial, a parlé du complexe comme d’un projet porteur d’espoir pour la communauté et la région. Son homologue du fédéral, Luc Thériault, a raconté que déjà, la réputation de l’édifice traverse les frontières. Les deux députés, comme Georges Locas, maire de Saint-Roch-de-l’Achigan, lequel a abordé la question du développement économique, ont été unanimes en décrivant le complexe comme étant une fierté pour la ville. Ce dernier a d’ailleurs dévoilé une plaque commémorative avec pour inscription une motion de félicitations adoptée par le conseil municipal. Et pour toute la MRC, si l’on en croit la préfète Danielle Allard. «Le complexe contribuera à accroître la visibilité de la MRC de Montcalm et celle de toute la région», a-t-elle affirmé.

Entièrement payé en 15 ans

Utiliser les heures de glace et permettre aux jeunes élèves joueurs de s’amuser tout en assurant leur avenir est une chose, sauf qu’il faut rentabiliser le centre au maximum. «En 15 ans, ce complexe sera entièrement payé, mais il convient d’exploiter toutes les qualités dont il est doté», a mentionné le président du Complexe JC Perreault, Martin Perreault. «Nous misons beaucoup sur les revenus du culturel pour investir dans le programme scolaire», indique-t-il. Ainsi, une programmation assez substantielle est déjà prévue pour les prochains mois (voir le site Internet du complexe). «Mais il y aura aussi des heures de location de glace, des espaces à louer, du deck-hockey, du patinage artistique», ajoute Martin Perreault.

Spectacle illuminé

La preuve que le Complexe JC Perreault était taillé pour accueillir des événements culturels a clairement été faite lors de son ouverture officielle. En effet, l’une des deux patinoires peut être transformée en salle de spectacles pouvant accueillir jusqu’à 3 000 personnes.

Les organisateurs du gala d’ouverture du Complexe JC Perreault n’ont pas fait les choses à moitié en offrant un spectacle gratuit époustouflant devant une salle enthousiaste de près de 3 000 personnes, justement.

Animé par Martin Rozon, magicien et humoriste, ce spectacle était entrecoupé d’entrevues avec les principaux artisans de la venue de ce complexe à Saint-Roch-de-l’Achigan ainsi que de vidéos présentant l’histoire de la réalisation de ce projet. Le gala comprenait de multiples prestations musicales et acrobatiques ainsi que du patinage artistique. Deux représentations figuraient au programme, soit le vendredi et le samedi soir. Beaucoup de lumières, de couleurs, de musique ont fait la preuve que le complexe s’avérait on ne peut plus polyvalent. À la fin de la soirée, les convives étaient invités, grâce à des harmonicas qui leur avaient été distribués, à faire eux-mêmes partie du spectacle.

Rappelons que tous les profits amassés lors du spectacle viendront en aide à un programme de lutte contre le décrochage scolaire, mission première du Complexe JC Perreault.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités