16° Terrebonne, mardi 19 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

10 questions à Martin Portelance, sergent-détective spécialiste en fraude
La police de Terrebonne suggère à la population d'être particulièrement vigilante concernant les différentes possibilités de fraudes par cartes, le nombre de cas étant à la hausse.

10 questions à Martin Portelance, sergent-détective spécialiste en fraude

Propos recueillis par Jean-Marc Gilbert

Mardi 6 mars 2018

 

Y a-t-il des activités prévues pour mars, Mois de prévention de la fraude?

Le Service de police de Terrebonne poursuit la prévention tout au long de l’année, dont en mars. Il y a des visites chez des aînés, des rencontres en milieu scolaire sur les dangers des médias sociaux et l'activité «Café avec un policier».

Quel type de fraude est le plus fréquent en ce moment et comment le prévenir?

La fraude par carte est en constante progression. Un criminel peut obtenir votre numéro et s'en servir pour des achats. Signalez la perte ou le vol d’une carte auprès de l’émetteur et rapportez la fraude aux policiers.

Y a-t-il un type de fraude fréquent autrefois qui est moins en vogue aujourd’hui?

La fraude par chèque a connu une baisse considérable avec l’arrivée du paiement électronique. Il y a aussi moins de cas rapportés impliquant une transaction avec un chèque sans provision ou avec un chèque certifié contrefait.

Combien d'enquêtes pour fraude sont ouvertes tous les ans à Terrebonne?

Toutes fraudes confondues, le nombre d’enquêtes ouvertes auprès du Service de police de Terrebonne demeure stable. Au cours des trois dernières années, il y a eu en moyenne 225 cas rapportés annuellement.

Quelles sont les pertes des Terrebonniens en lien avec des cas de fraude?

Chaque année, des milliers de Canadiens sont victimes de fraudes qui entraînent des pertes de millions de dollars. Les Terrebonniens ne font pas exception, les pertes sont variables et s’élèvent à plusieurs milliers de dollars.  

Comment Internet complique-t-il la tâche d'un enquêteur spécialisé en fraude?

La cybercriminalité prend de l’ampleur et oblige la police à adapter ses méthodes. Certains sites Web et applications offrent des services prônant l’anonymat. Hélas! les criminels peuvent en profiter.

Comment restez-vous à l’affût des nouveaux types de fraudes?

Les enquêteurs participent des formations et des colloques sur le sujet. Un représentant de la police de Terrebonne est membre de l’Association internationale des enquêteurs en crimes financiers.

Est-ce frustrant de ne parfois pas pouvoir épingler un fraudeur?

Oui, il s’avère parfois frustrant de ne pas pouvoir mener à terme une enquête par faute de collaboration des organismes privés extérieurs, de l’insuffisance d’éléments de preuve et du manque de ressources.

Avez-vous déjà été victime de fraude?

Malgré mes connaissances et les moyens préventifs, j’en ai été victime il y a quelques années. Les données de ma carte ont été subtilisées par un dispositif apposé sur un lecteur de cartes lors d’un achat d’essence à la pompe.

Avez-vous enquêté sur un cas plus insolite ou difficile à Terrebonne?

Des dames sont souvent courtisées par un individu avec un faux profil sur les réseaux sociaux. L’arnaqueur feint de s'attacher et soutire de l'argent. Ces enquêtes sont difficiles à résoudre. Souvent, la victime n’a jamais vu l’arnaqueur et a obtenu beaucoup d'argent.

 

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités