5° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Tentative de vol au restaurant Le Vieux-Terrebonne
Selon les policiers, les suspects avaient fort probablement l’intention de s’emparer du contenu du coffre-fort.

Tentative de vol au restaurant Le Vieux-Terrebonne

Mardi 11 avril 2017

Deux hommes sont recherchés par les policiers de Terrebonne à la suite d’une tentative de vol à main armée survenue le 9 avril, au restaurant Le Vieux-Terrebonne, situé sur la rue Saint-Pierre.

Aux environs de 8 h, deux suspects sont entrés par la porte-arrière du restaurant, qui avait déjà été déverrouillée par un employé, en prévision de l’arrivée d’un collègue attendu pour 8 h 30, explique la police de Terrebonne.

En apercevant le premier suspect surgir dans la cuisine, l’employé croyait à une mauvaise blague. C’est en s’approchant de lui qu’il a aperçu un second suspect. Après une courte bagarre, la victime a été maîtrisée brièvement par les suspects. L’employé est toutefois parvenu à se libérer et à se défendre, faisant fuir les voleurs. Il a ensuite contacté les policiers vers 8 h 20. En plus des agents et enquêteurs, des spécialistes en identité judiciaire ont été demandés sur place pour procéder à l’analyse de la scène de crime.

Description des suspects

Selon la description fournie aux policiers, le premier suspect d’une trentaine d’années mesurait environ 1,78 m (5 pi 10 po) et pesait environ 80 kg (175 lb). Il portait un manteau foncé et un foulard bleu cachant une partie de son visage. Il arborait une barbe de trois ou quatre jours, parlait le français et était armé d’un couteau. Le deuxième suspect mesurait, quant à lui, 1,7 m (5 pi 7 po) et pesait environ 72 kg (160 lb). Il portait des vêtements foncés, dont un chandail kangourou ligné horizontalement. Il avait peu de cheveux.

Les deux suspects à la peau blanche ont fui sans rien voler. Selon les policiers, ils avaient fort probablement l’intention de s’emparer du contenu du coffre-fort. «Si nous procédons à l’arrestation des suspects, ils pourraient faire face à des accusations de vol qualifié, d’agression armée et de séquestration», indique Benoît Bilodeau, capitaine au Service de police intermunicipal Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion.

Notons que la victime dans cette affaire n’a subi que des blessures superficielles.

 

Texte: Jean-Marc Gilbert

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités