1° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un bâtiment industriel rasé par un incendie
Vu la grandeur du bâtiment et l’étendue du brasier, les pompiers ont attaqué l’incendie à partir de plusieurs endroits. (Photo : Armand Ohayon/G4 Média)

Un bâtiment industriel rasé par un incendie

Jean-Marc Gilbert

Vendredi 26 février 2016

Les vastes locaux conjoints de deux entreprises spécialisées dans la fabrication et la vente de voitures pour courses de chevaux et d’accessoires ont été complètement détruits par un violent incendie, le 26 février, sur la rue Léveillé, à Terrebonne.

L’usine Brodeur Sulky et la Boutique Pépin occupaient les locaux qui ont été la proie des flammes, tôt en matinée.

«C’est mon employé qui m’a appelé à 6 h 30 en entrant au travail. Lorsqu’il a ouvert la porte, il a vu plein de boucane noire, donc il l’a tout de suite refermée et a appelé les pompiers», explique le propriétaire de Brodeur Sulky, Fernand Brodeur, rencontré sur les lieux du sinistre.

Il était fort ébranlé de voir l’entreprise créée par son père partir en fumée.

«Je suis né là-dedans. C’est mon père qui a parti ça en 1952», a-t-il laissé tomber, les larmes aux yeux et la voix étranglée par les sanglots.

Plusieurs des 15 employés des deux entreprises, qui pensaient entrer au travail comme tous les jours, regardaient avec désolation et impuissance les pompiers en train de combattre le brasier.

Plus de 70 pompiers

Sachant que le combat allait être difficile, notamment en raison de la présence de matières dangereuses, le Service de sécurité incendie de Terrebonne a appelé en renfort ses collègues de Mascouche, de Repentigny et même de Blainville, si bien que plus de 70 sapeurs tentaient d’éteindre le feu.

«Quand nous avons pénétré à l’intérieur, il y avait déjà du feu dans 50 % du bâtiment de 150 pieds de large et de 300 pieds de long», précise Jacques Bérubé, directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Terrebonne.

Les pompiers ont travaillé de longues heures afin d’éteindre complètement l’incendie, qui a provoqué l’effondrement d’une partie du toit et d’un mur. Sans parler de perte totale, les pompiers affirment que le bâtiment a subi «de très lourds dommages».

Quelques jours après le feu, la cause était toujours indéterminée. «Le bâtiment était tellement endommagé que nous ne sommes pas parvenus à trouver le point d’origine», explique Érick Harnois, chef de division au Service de sécurité incendie de la Ville de Terrebonne. Une bonne partie de la rue Léveillé a été fermée à la circulation pendant la durée de l’intervention. Aucune évacuation n’a été requise.

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités