16° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’ADT veut un débat devant citoyens
L’ADT a procédé à l’ouverture officielle de son local et à la présentation de ses candidats en vue de l’élection du 5 novembre.

L’ADT veut un débat devant citoyens

Mardi 26 septembre 2017

Le 24 septembre, l’Alliance démocratique de Terrebonne (ADT) procédait à l’ouverture de son local situé au 1821, chemin Gascon.

Cette rencontre a aussi été l’occasion de présenter les 16 candidats aux postes de conseillers avant d’entendre le chef de la formation, Marc-André Plante. Quelques sujets ont été abordés, dont la tenue d’un débat. «Récemment, [la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins] et le journal La Revue ont lancé une invitation aux candidats à la mairie pour la tenue d’un débat, devant les citoyens, dans une formule inspirée de ce que propose l’Institut du Nouveau-Monde. J’ai été le seul à accepter.» Sans faire mention des autres candidats dans la course, il a invité spécifiquement le chef de Générations Terrebonne à participer à un débat. «Si cette campagne doit être une campagne d’idées, il est tout à fait normal d’avoir ce débat. Stéphane Berthe, vous ne pouvez pas esquiver une telle rencontre d’idées.» Ce à quoi M. Berthe a répondu : «Si on arrive avec une formule intéressante pour tous, dans un environnement neutre et contrôlé, et pouvant rejoindre le plus de gens possible, je n’y vois pas d’inconvénients. Au contraire, ce serait belle occasion pour présenter nos idées.»

Intégrité et éthique

Également, l’un des points phares de l’ADT est l’intégrité et l’éthique. Le parti promet de déposer un plan de travail en matière d’éthique dans les 100 jours suivant le scrutin. Ainsi, Réal Brassard, candidat dans le quartier 10, et son comité de travail plancheront sur quelques éléments de réflexion bien définis, soit la création d’un bureau d’éthique, de l’intégrité et de la protection des actifs, la désignation d’un conseiller indépendant à l’éthique, l’adoption d’un code de conduite des fournisseurs de la Ville, l’évaluation de la pertinence de créer un ombudsman des citoyens et de renforcer le travail de la vérificatrice générale.

M. Plante se donne aussi le mandat, s’il est élu, de rencontrer les différents syndicats des employés afin d’implanter un nouveau climat de dialogue.

25 oct 2017 Banque Nationale cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités