-4° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

André Ouimet veut un Terrebonne plus vert
André Ouimet dit avoir toujours été sensible aux questions environnementales et c’est pourquoi il voulait présenter rapidement ses engagements en la matière. (Photo : Courtoisie)

André Ouimet veut un Terrebonne plus vert

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 11 juillet 2017

Si les Terrebonniens décident d’élire André Ouimet lors du scrutin municipal du 5 novembre, le candidat indépendant à la mairie promet plus d’argent en termes de projets verts pour les années à venir.

D’abord, en ce qui concerne la gestion des matières résiduelles, M. Ouimet a l’intention de construire quatre écocentres dans chacun des secteurs de la Ville (Terrebonne centre, Lachenaie, La Plaine et Terrebonne-Ouest).

«De cette façon, presque tout pourrait être ramassé. Et les centres seraient ouverts sept jours sur sept. Ils viendraient compléter l’offre de service après les collectes d’ordures, de matières recyclables et celle des matières organiques [prévue pour le printemps 2018]», mentionne M. Ouimet.

Il est aussi grandement en faveur de l’utilisation des énergies propres. Le centre aquatique extérieur dont il souhaite la construction depuis de nombreuses années serait d’ailleurs autonome en énergie, prévoit-il. De plus, il aimerait tester des lampadaires solaires sur diverses rues non éclairées sur le territoire, suggère le candidat.

Abolir la voie réservée pour désengorger l’autoroute

Par ailleurs, André Ouimet promet de réduire la circulation automobile dans le centre-ville. Il en va de l’amélioration de la qualité de l’air et une réduction du bruit pour les résidents du secteur, dit-il.

En plus de proposer l’augmentation de service à la gare de Terrebonne et l’ajout de stationnement incitatif dans l’ouest de la Ville et dans le secteur La Plaine, M. Ouimet veut même tenter de convaincre le ministère des Transports d’abolir la voie réservée aux autobus sur l’autoroute 25. «En permettant la circulation sur les trois voies en attendant de trouver une solution, ça réglerait une partie du problème de circulation», croit-il.

Finalement, s’il devient le prochain maire de Terrebonne, il s’engage à exiger un minimum de 5 % d’espaces verts pour tous les nouveaux projets de développement immobilier. Il avise les promoteurs qu’ils devront apporter leur contribution.

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités