22° Terrebonne, mercredi 26 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Bientôt plus de pompiers permanents
On comptera huit pompiers permanents de plus au Service de sécurité incendie de Terrebonne d’ici 2021. (Photo : archives)

Bientôt plus de pompiers permanents

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 13 mars 2018

D’ici 2021, le Service de sécurité incendie de Terrebonne comptera huit pompiers permanents de plus. Ils seront intégrés aux équipes de travail des casernes 2 et 3, où l’on trouve des camions avec échelle aérienne.

L’ajout de personnel, qui se fera de façon progressive, représente la conversion de huit postes à temps partiel en postes permanents. Pour l’année 2018, ce sont deux postes de pompier temporaire qui seront ajoutés à la caserne 2 (3800, rue Pascal-Gagnon). Dès janvier 2019, ces deux seront remplacés par quatre permanents. Le même processus sera ensuite effectué à la caserne 3 (3355, chemin Saint-Charles) en 2020 et en 2021.

Les ajouts permettront d’avoir en permanence en caserne un opérateur d’échelle qui pourra déplacer un véhicule d’élévation sur les appels où il sera requis. Auparavant, c’était parfois un gestionnaire, présent dans au moins une des deux casernes, qui s’assurait qu’un véhicule d’élévation puisse être déployé lorsque nécessaire. «Ce n’était pas optimal, mais nous avions une façon de faire. En 10 ans comme directeur, je n’ai jamais vu d’appel sans échelle lorsque nous en avions besoin d’une, assure le directeur du Service de sécurité incendie de Terrebonne, Jacques Bérubé. Mais maintenant que Terrebonne est la 10e ville en importance au Québec, nous sommes rendus ailleurs.»

Et la caserne de La Plaine?

Pour ce qui est du projet de reconstruction de la caserne de La Plaine, Nicolas Dufour, chef de cabinet du maire, rappelle que des sommes ont été prévues au programme triennal d’immobilisations (PTI) pour entamer le processus. Un appel d’offres pour trouver un architecte chargé de produire les plans et devis sera lancé prochainement. Sans pouvoir le confirmer à 100 %, M. Dufour indique qu’il y a fort à parier que la caserne actuelle de La Plaine (6741, boulevard Laurier) sera démolie et reconstruite à neuve. Il s’agirait de la solution la plus simple et possiblement la moins coûteuse.

Finalement, pour ce qui est du comité de travail qui doit être formé pour évaluer les besoins du Service de sécurité incendie d’ici 2025, le processus se mettra en branle avec l’arrivée en poste du nouveau chef.

Rappelons que M. Bérubé quittera ses fonctions pour la retraite en septembre.

2018-08-31 au 09-12 Fexco CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités