16° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La brigade verte à la rescousse
Anny Mailloux, conseillère municipale, Marianne Girard, partenaire de l’Éco-boutique Un monde à vie, Antoine Prévost-Surprenant, brigadier, Alexandre Désy, coordonnateur, Laurie Levasseur, brigadière, Pascal Dubé, chef de la Division environnement, et Guillaume Tremblay, maire. (Photo : Karine Limoges)

La brigade verte à la rescousse

Karine Limoges

Vendredi 10 avril 2015

Afin de rattraper son retard en matière d’écoresponsabilité, la Ville de Mascouche multiplie ces jours-ci les initiatives vertes. Le 8 avril, elle présentait sa plus récente : la création d’une brigade verte nommée Les ÉCOresponsables. En plus d’ainsi promouvoir les saines habitudes environnementales, la Ville lance le concours «L’herbicyclage, naturellement».

Grâce à un investissement de 25 000 $ et une entente d’un an renouvelable avec le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière (CREL), Mascouche entend sensibiliser ses citoyens au recyclage et à la réduction des rebuts dans le bac à déchets. Pour ce faire, Antoine Prévost-Surprenant et Laurie Levasseur, deux étudiants du cégep, ont été embauchés pour patrouiller à vélo dans les rues de Mascouche et rencontrer les citoyens.

Ils effectueront du porte-à-porte et relèveront les irrégularités dans les habitudes de recyclage des maisonnées. Chaque résidence recevra un avis accompagné d’une solution alternative sous forme d’accroche-porte au sujet de la gestion adéquate des matières résiduelles. Les résidents pourront discuter avec les patrouilleurs de gestes concrets à poser en accord avec le développement durable.

«Nous sommes très fiers de collaborer avec Mascouche qui, bien qu’elle doive comme toute municipalité faire face à des défis de budget, a choisi d’investir en environnement», a commenté Alexandre Désy, coordonnateur de la brigade verte du CREL. Le maire Guillaume Tremblay a fait écho à ses propos en mentionnant l’importance de combler le retard «énorme» en cette matière. «En 2015, nous avons décidé d’investir en prévention pour l’environnement, entre autres avec l’obtention de la certification carboresponsable et l’acquisition du site du Manoir seigneurial», a-t-il souligné.

Concours

Par la même occasion, la Ville de Mascouche a lancé son concours «L’herbicyclage, naturellement». Les citoyens, en s’engageant dans cette pratique qui consiste à laisser choir les retailles de gazon sur la pelouse après la tonte, courent la chance de gagner une tondeuse-déchiqueteuse. Rappelons en effet que l’herbe se recycle de cette façon en servant d’élément nutritif tout en préservant l’humidité du sol. De plus, l’herbicyclage permettrait de réduire annuellement de 7 à 8 % le contenu du bac à déchets. Pour les détails du concours, rendez-vous au www.ville.mascouche.qc.ca/environnement.

9 novembre 2017 2017 Linda Kovacs cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités