0° Terrebonne, dimanche 26 mars 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Fil RSS

Céline Durand étudie toutes ses options
Céline Durand jouera certainement un rôle avec Ici Terrebonne, mais elle dit ne pas savoir, pour l’instant, si elle sera candidate à la mairie. (Photo : Courtoisie)

Céline Durand étudie toutes ses options

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 14 mars 2017

Même si c’est son nom qui figure sur la demande d’autorisation envoyée à Québec pour la création du parti Ici Terrebonne, Céline Durand précise qu’il ne s’agit pas d’une candidature assurée pour la mairie. Elle quitte bientôt son poste de présidente de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial pour mieux réfléchir au rôle qu’elle entend jouer.

«Je suis citoyenne de Terrebonne depuis plus de 50 ans» affirme d’emblée Mme Durand, reconnaissant avoir été un peu moins présente physiquement depuis quatre ans, puisqu’elle travaillait à Québec.

Toujours investie dans son milieu, elle a notamment été directrice du Collège constituant de Terrebonne de 2002 à 2012. Parallèlement, son amour pour la culture l’a souvent amenée à s’impliquer, que ce soit pour l’Île-des-Moulins, à une certaine époque, ou en siégeant au conseil d’administration de la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT), ce qu’elle fait actuellement.

Redonner confiance

Céline Durand voit un peu son arrivée en politique comme une suite logique dans son cheminement. Elle a choisi de s’engager au sein d’Ici Terrebonne, car elle s’est sentie interpellée par le message du Mouvement Citoyens pour Terrebonne. C’est d’ailleurs de ce groupe qu’est né le parti, dont la demande est toujours en attente d’autorisation au Directeur général des élections du Québec.

«Il faut redonner aux citoyens confiance en la gouvernance de leur ville. La même équipe est au pouvoir depuis une vingtaine d’années. Il y a peut-être eu de mauvais choix ou de mauvaises pratiques instaurées et il y avait un peu d’obscurantisme. Il faut changer cela pour que le citoyen se sente inclus dans les décisions.»

«Voir où je peux être utile»

Cela dit, Mme Durand refuse, pour le moment, d’être identifiée comme une candidate à la mairie. «Je ne veux pas un poste à tout prix. Je veux d’abord voir où je peux être utile», dit celle qui prévoit de faire connaître ses intentions avant le mois de mai. D’ici là, elle poursuivra son travail à la CEEC. L’organisme a annoncé par communiqué que Mme Durand quittait son poste le 5 avril.

En cette période trouble, Mme Durand invite les Terrebonniens à se demander, au cours des prochains mois, ce qu’ils peuvent faire personnellement, comme citoyens pour avoir un impact positif sur leur milieu de vie.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités