5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Gel des taxes pour les contribuables mascouchois

Mardi 21 décembre 2004

Les citoyennes et citoyens de Mascouche seront heureux d’apprendre que leur compte de taxes sera gelé en 2005. L’annonce a été faite par le maire Richard Marcotte, qui n’hésite pas à qualifier cet exercice financier de "plus beau budget depuis 1991".

Éric Ladouceur

"Notre défi d’enrichissement des citoyens par un contrôle strict de la valeur foncière de leur propriété est respectée, car je vous annonce le gel du niveau de la taxe foncière pour l’année 2005. Il s’agit du taux de la taxe foncière résidentielle ou résiduelle, du taux applicable pour les six logements et plus, ainsi que des taux applicables pour les immeubles industriels et commerciaux", a d’emblée mentionné le maire Marcotte lors de son discours sur le budget.

Ainsi le taux de taxe foncière résidentielle et résiduelle demeure à 0,96 $ du 100 $ d’évaluation, et il en est de même pour les taux applicables sur les bâtiments de six logements et plus (1 $), sur les immeubles commerciaux (2,30 $) et industriels (2,15 $).

Croissance du budget

Au total, le budget 2005 est en augmentation de 6,6 % par rapport à 2004 et s’établit à 35 446 603 $.

Trois taux, dont celui dédié au service de la dette et à la collecte sélective, sont en légère hausse en 2005. Le coût du service de la dette représente 20,5 % du budget total.

Quant aux taux dédiés aux dossiers régionaux, au transport en commun et à l’assainissement des eaux usées, ceux-ci ont subi des baisses importantes variant de 12 % à 24 %.

Selon les simulations fournies par la Ville, un contribuable qui possède une résidence desservie par tous les services verra, dans la plupart des cas, son compte de taxes baisser de 15 $ pour une maison évaluée à 150 000 $.

Plan triennal 2005-2007

Au chapitre des investissements prévus à l’agenda financier de la Ville pour les trois prochaines années, l’administration Marcotte prévoit injecter près de 29 M$ d’ici la fin de 2007. Parmi les projets les plus importants identifiés pour 2005, la réfection et le resurfaçage des rues pour un montant de 1 M$, la modernisation de la caserne incendie (3 M$) et l’achat de véhicules lourds (750 000 $) figurent en tête de liste.

C’est plutôt en 2006 que le gros des investissements sera réalisé, et ce, pour un montant total de plus de 21 M$, dont près de 9 M$ pour la construction du viaduc de l’autoroute 25, 6,8 M$ pour la construction du Chez-nous du communautaire, 2 M$ pour la phase II du boulevard Est-Ouest vers l’autoroute 25, 1 M$ pour la poursuite du programme de réfection des rues et 750 000 $ pour l’achat de véhicules lourds.

Avenir optimiste

"La prochaine année 2005-2006 se présente d’une manière exceptionnelle. Avec la réalisation de projets majeurs comme le nouvel échangeur, le développement du boulevard Est-Ouest, la phase II du mégacentre, nous pouvons maintenant regarder l’avenir avec optimisme. Je tiens en terminant à remercier personnellement tous les membres de mon équipe, Normand Pagé (quartier 1), Lise Gagnon (quartier 2), Dominique Roy (quartier 3), Donald Mailly (quartier 4), Robert Tranchemontagne (quartier 5), Denise Cloutier Gauvreau (quartier 6), Louise Fourtané Bordonado (quartier 7) et Denise Paquette (quartier 8), ainsi que mes fonctionnaires, pour leur rigueur et leur acharnement au travail afin de présenter un budget résolument tourné vers l’avenir au profit de la collectivité mascouchoise! Enfin un budget à notre image et selon nos capacités… Un gros merci à tous", a conclu le maire Richard Marcotte, visiblement fier de son budget.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités