-7° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Lise Gagnon claque la porte du Ralliement Mascouche

Mardi 1 février 2005

Insatisfaite de la façon de diriger du maire Richard Marcotte, Lise Gagnon, conseillère du quartier 2, a décidé de quitter le Ralliement Mascouche (RM) et siègera désormais au conseil municipal à titre de conseillère indépendante.

Éric Ladouceur

C’est à la suite d’une demande d’engagement formel du maire en vue des prochaines élections que la conseillère a décidé de quitter le RM. «Il nous (les membres du conseil municipal) a demandé de signer une lettre attestant que nous allions nous présenter sous la bannière du RM aux prochaines élections. Ça fera bientôt trois ans que les citoyens de mon quartier m’ont accordé leur confiance pour faire de chez nous un quartier et une ville où il fait bon vivre. Je croyais pouvoir relever ce défi avec M. Marcotte, mais je réalise que l’image d’un parti fort et uni était une illusion. M. Marcotte contrôle toute l’information. Il a très peu confiance en son conseil et se plaît à nous le rappeler régulièrement, très souvent devant les fonctionnaires d’ailleurs, ce qui occasionne un gros malaise au sein de l’équipe RM», explique d’abord Mme Gagnon, qui avoue avoir été approchée par Serge Hamelin.

«Oui, Serge (Hamelin) m’a approchée, mais j’attends qu’il se positionne avant de faire un choix définitif. Je garde ma porte ouverte à toute proposition de sa part, mais pour le moment, je siègerai comme indépendante», ajoute la conseillère.

« Vieux quartiers »

Accusant le maire Marcotte de favoriser les nouveaux quartiers côté développement au détriment des «vieux» quartiers comme le sien, Lise Gagnon poursuit en disant que «Richard Marcotte a perdu les vraies valeurs nécessaires pour servir les besoins de ses citoyens. Il doit se rappeler que ce sont les quartiers qui font la richesse et la diversité d’une ville. Son absence d’intérêt pour les citoyens de Mascouche exige des conseillers de doubler d’effort et d'imagination. Loin de me résigner, je me battrai sans cesse pour que le quotidien de chaque citoyen de Mascouche s’améliore. Pour que nos quartiers et notre ville s’améliorent, il faut s’activer et se battre. Je souhaite que d’autres citoyens se lèvent comme moi. J’invite tous ceux et celles qui partagent mon opinion à me le faire savoir», a conclu la conseillère

La réaction du maire

Mis au courant de la décision de Mme Gagnon, le maire Richard Marcotte affirme qu’il soupçonnait les intentions de son ex-conseillère. «Elle a choisi de s’exclure de la meilleure équipe. Une équipe qui a une vision des grands enjeux complexes auxquels doit faire face une Ville. Mme Gagnon veut avoir un orchestre, mais sans chef d’orchestre. En ce qui concerne les "vieux" quartiers, je dois vous rappeler que nous avons investi beaucoup d’argent pour revitaliser le chemin des Anglais. Nous, on ne veut plus de débat entre les quartiers. Ces débats-là avaient lieu il y a longtemps, mais nous y avons mis un terme. Nous travaillons pour l’ensemble des quartiers. Ceci dit, je respecte la décision de Mme Gagnon, et nous allons analyser la situation afin de trouver le ou la meilleure candidate possible pour la remplacer», a déclaré M. Marcotte, qui annoncera la composition de son équipe prochainement.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités