5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Mascouche lance la campagne des Cours de l’Étang

Mardi 1 février 2005

La Ville de Mascouche, en collaboration avec une vingtaine de promoteurs des Cours de l’Étang, a procédé, le 25 janvier, au lancement d’une vaste campagne publicitaire visant à inciter les familles à choisir Mascouche comme lieu de vie.

Éric Ladouceur

Cette campagne comporte plusieurs éléments nouveaux si on la compare à celle de l’année dernière. D’une part, elle s’étendra sur une période de six semaines au lieu de quatre comme par le passé. D’autre part, la campagne 2005 fera appel à plusieurs types de véhicules publicitaires : panneaux d’autobus, panneaux routiers, radio, journaux. De plus, la Ville procédera à l’envoi de 60 000 cartes postales à Terrebonne, à Repentigny, à Laval et dans le Grand Montréal, soit le double des campagnes précédentes.

Membre du comité des Cours de l’Étang chargé de développer le concept des publicités, la conseillère Denise Cloutier-Gauvreau a déclaré être très heureuse du travail accompli. «La croissance des dernières années nous permet d’investir davantage dans la promotion des 20 projets de développement résidentiels actuellement actifs à Mascouche. Je tiens d’ailleurs à remercier tous les promoteurs qui ont collaboré étroitement à cette campagne», a mentionné Mme Cloutier-Gauvreau.

Même enthousiasme du côté du maire, Richard Marcotte. «À mon arrivée comme maire en 1991, on n’aurait jamais pu penser qu’une telle qualité de maison aurait été construite à Mascouche», a souligné le maire en parlant de la maison modèle intergénérationnelle des Constructions Lapointe et Guilbault, où avait lieu la conférence de presse.

M. Marcotte a, lui aussi, tenu à remercier les promoteurs pour leur collaboration qui permettra à la Ville de bénéficier de plus de 200 M$ en investissement en 2004-2005. «Merci aux promoteurs d’avoir embarqué avec nous dans une structure financière qui permet de promouvoir la Ville sans que nous aillions à piger dans le fonds général. Déjà, les indicateurs montrent que 2005 sera très forte au niveau du développement, ce qui prouve que le partenariat que nous avons établi avec les promoteurs fonctionne très bien. On commence à construire Mascouche», a conclu le maire, tout en lançant une dernière phrase bien d’actualité : «Petit train va loin.»

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités