-4° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le projet de navette autonome retardé
La navette autonome électrique n’a pas de volant ni de pédale et est contrôlée par ordinateur, GPS et un système sophistiqué de caméra.

Le projet de navette autonome retardé

Mardi 24 octobre 2017

On devra finalement attendre au printemps avant de voir la navette autonome Navya circuler dans le secteur du Vieux-Terrebonne. Plusieurs raisons expliquent la décision de repousser le projet-pilote qui devait initialement débuter cet automne.

En entrevue avec La Revue, Marie-Hélène Cloutier, vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation chez Keolis Canada affirme que le transporteur déposera le dossier final à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour autorisation «dans les prochains jours».

Le délai supplémentaire s’explique d’abord par la nature complexe du projet, qui sera une première au Québec. «Nous sommes très méticuleux et allons nous assurer de rester à la disposition de la SAAQ dans le processus d’autorisation s’ils ont des questions supplémentaires pour nous», indique Mme Cloutier.

Par ailleurs, puisque la batterie de la navette autonome ne peut supporter des températures inférieures à -10 degrés Celsius, Keolis jugeait préférable d’attendre à mars ou avril plutôt que de lancer le projet à la fin de l’automne. Finalement, Mme Cloutier explique que la navette utilisée dans un projet-pilote à Lyon, en France, complétait sa première année d’utilisation en septembre. «En attendant, nous pouvions avoir un retour d’expérience sur un an pour l’ajouter au dossier déposé à la SAAQ.»

Quadrilatère à déterminer

Le transporteur souhaite utiliser la navette autonome, qui croisera le réseau de transport en commun local, selon un horaire qui pourrait varier dépendamment de la saison. Nayva circulera dans le Vieux-Terrebonne pour se rendre à divers attraits touristiques ou transporter les gens à l’occasion de spectacles, précise la représentante de Keolis. Mme Cloutier ne peut, pour le moment, s’avancer sur le quadrilatère projeté pour Navya. «C’est toujours à l’étude actuellement. Il y a deux ou trois scénarios possibles», conclut-elle. (JMG)

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités