7° Terrebonne, mardi 23 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Une piscine munie des meilleurs équipements
Les premières longueurs de nage devraient se faire en août 2019 au Centre aquatique JC Perreault de Mascouche. (Photo : Gilles Fontaine)

Une piscine munie des meilleurs équipements

Mardi 9 octobre 2018

Fier d’avoir remporté, au nom du Complexe JC Perreault, un prix au concours Énergia de l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME), Benoit Ricard souhaite la même performance énergétique au Centre aquatique JC Perreault de Mascouche.

Cinq mois après la pelletée de terre, nous avons visité le chantier de la future piscine municipale.

«La priorité, c’est de terminer l’enveloppe du centre pour poursuivre le travail cet hiver, mentionne M. Ricard, responsable du projet. Nous sommes dans les temps et à l’intérieur de notre budget. La construction devrait se terminer en juin ou juillet 2019, avec une mise en service en août et l’ouverture avant la rentrée scolaire.»

Gestion de la performance énergétique

Tout comme l’aréna de Saint-Roch-de-l’Achigan, la piscine municipale de Mascouche sera munie des équipements les plus performants et avancés technologiquement.

C’est l’entreprise Systèmes Énergie TST qui sera chargée de faire le suivi de la performance énergétique, le même mandat qu’au Complexe JC Perreault.

«Par le système intégré au Complexe, la consommation d’énergie diminue chaque année depuis la construction, donc les frais de fonctionnement aussi. On veut faire la même chose pour la piscine municipale. On réalise le même processus d’implantation dans le but d’assurer le suivi de la performance énergétique, afin d’obtenir la même performance», explique Louis Vincent, président de l’entreprise.

Piscine Myrtha

Outre les équipements hautement technologiques, la piscine en elle-même sera plus performante et plus verte. Fabriquée par Myrtha, la piscine sera en acier inoxydable laminée de PVC avec un fond de membrane de PVC armé.

«C’est une piscine modulaire fabriquée pièce par pièce. Elle requiert peu d’entretien, les fuites peuvent se réparer en plongée sans qu’on ait à vider l’eau chaque fois et elle est certifiée FINA», décrit Martin Coutu, président d’Aquatechno Spécialistes Aquatiques.

Elle est équipée d’un système de filtration haute performance qui ferait économiser plus de 70 % d’eau et plus de 30 % de produits chimiques.

L’une des attractions du futur centre aquatique sera certainement la salle des moteurs, qui sera vitrée et à la vue de tous.

Engagement de la Ville

Rappelons que l’engagement financier de la Ville sera de près de 30 M$ après 25 ans, en plus de la cession du terrain et de la construction d’une voie d’accès au complexe. La Ville devra également contribuer à un Fonds de réparations majeures à raison de 50 000 $ par année à compter de l’ouverture. Le gestionnaire du Centre aquatique JC Perreault s’est engagé à remettre les profits à un organisme de lutte au décrochage scolaire.

Au terme du contrat de service, l’immeuble, les installations ainsi que le contenu du Fonds de réparations majeures seront cédés à la Ville.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités