16° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Une ville pionnière en environnement, souhaite le NET
Valérie Quevillon et les membres de son équipe se disent prêts à donner un nouvel élan en développement durable à Terrebonne. (Photo : courtoisie)

Une ville pionnière en environnement, souhaite le NET

Mardi 10 octobre 2017

Au chapitre de l’environnement, la candidate à la mairie et chef du Nouvel Élan Terrebonne (NET), Valérie Quevillon, estime que la Ville de Terrebonne a trop tardé à régler d’importants dossiers comme ceux du Golf Le Boisé, des anciens terrains des Pièces d’autos Brady et de la collecte des matières organiques.

Dans le dossier du Golf Le Boisé, le NET promet qu’il n’y aura pas de projet immobilier sur ces terrains.

«Toutes les options seront mises sur la table afin de conserver cet espace vert important pour les citoyens. Nous travaillerons avec les acteurs engagés dans ce dossier ainsi que les citoyens préoccupés par cette question. Voilà un bel exemple d’occasion de développement durable, inclusif et participatif comme je le désire pour Terrebonne», indique Mme Quevillon.

Elle assure par ailleurs que le NET est solidaire envers les propriétaires des terrains sous lesquels sont enfouies des pièces d’autos, à La Plaine.

«Une Ville et ses administrateurs ne doivent pas travailler contre leurs citoyens, mais avec eux. Une erreur a été commise et ces propriétaires n’ont pas à porter le fardeau de la preuve. C’est à la Ville de trouver des solutions et, au besoin, de récupérer les frais. En agissant de façon responsable, notre administration évitera de nombreux frais juridiques, tant aux contribuables terrebonniens qu’aux propriétaires lésés. Ces derniers sont laissés à l’abandon et regardent l’investissement d’une vie dépérir sous leurs yeux. Nous n’attendrons pas que les gens soient ruinés pour agir. Dès notre arrivée en poste, une analyse du sol de ces terrains sera effectuée pour décider des actions qui seront portées très rapidement par notre administration.»

«Nous serons audacieux»

En ce qui a trait aux initiatives de la Municipalité en matière d’environnement, la chef déplore que les élus aient pris autant de temps avant d’aller de l’avant avec la collecte des matières organiques. «La Ville aurait dû proposer des solutions et mettre en place des bacs bruns depuis longtemps, comme à Laval, qui a commencé dès 1996.»

En parallèle, son équipe et elle souhaitent favoriser l’implantation de projets innovants partout sur le territoire.

«S’approprier l’agriculture urbaine, verdir notre territoire et ajouter des toits blancs et verts à Terrebonne, voilà des exemples de demandes qui proviennent des gens que nous rencontrons. Nous serons audacieux dans nos projets environnementaux et nous ne nous contenterons pas de suivre la parade», promet-on.

Enfin, la candidate à la mairie réitère l’importance de faciliter davantage les déplacements actifs, en développant entre autres des corridors piétonniers et cyclistes sur les grandes artères, par exemple sur la côte de Terrebonne et le chemin Gascon.

De plus, l’équipe du NET travaillera avec les nouvelles instances responsables du transport collectif afin d’améliorer l’accessibilité et l’expérience du transport en commun. (VT)

25 oct 2017 Banque Nationale cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités