25° Terrebonne, dimanche 20 août 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le Comité de sauvetage réplique au propriétaire du Golf Le Boisé
"Heureusement, tous s’entendent pour dire que la qualité de vie des citoyens et les règles de zonage existantes priment sur les intérêts d’un spéculateur immobilier", a réagi le Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé, en réaction à la lettre ouverte publiée par le propriétaire Eric Vandal sur notre site Internet le 9 juin.

Le Comité de sauvetage réplique au propriétaire du Golf Le Boisé

Jeudi 15 juin 2017

Voici la retranscription complète d'une lettre ouverte envoyée par le Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé, en réaction à celle acheminée par le propriétaire Eric Vandal le 9 juin dernier.

SITE DU GOLF LE BOISÉ

Enfin, les masques sont tombés!

Enfin, les masques sont tombés! Après avoir passé 14 mois à esquiver le débat et à se retrancher derrière une firme de relations publiques, le propriétaire du site du Golf Le Boisé, M. Eric Vandal, est sorti à visage découvert en publiant une lettre sur le site Internet du journal La Revue, le vendredi 9 juin, pour faire connaître ses véritables intentions.

Le Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé remercie sincèrement M. Vandal d’avoir ainsi déposé ses cartes sur la table. Maintenant, les citoyens de Terrebonne savent exactement à quoi s'en tenir.

Le débat entourant le site du Golf Le Boisé est fort simple.

M. Vandal en a fait l’acquisition pour quelque 4 M$ au milieu des années 2000. Sous sa gouverne, la condition du terrain s’est constamment détériorée et la clientèle - autrefois fidèle - s’est étiolée. Sans crier gare, il s’est dépêché à mettre la clé dans la porte en avril 2016.

Se croyant détenteur d’un billet de loterie, il a systématiquement refusé de rencontrer plusieurs groupes intéressés à acheter et à exploiter ce superbe parcours parce qu’il espérait obtenir un changement de zonage de la part des autorités municipales. Il a d'ailleurs rapidement démantelé le site pour s'assurer que sa vocation sportive ne fasse plus partie de l'équation.   

Selon le zonage municipal, ce magnifique espace vert de plus de 7 millions de pieds carrés est présentement réservé à un usage récréatif.

Comme M. Vandal l’explique clairement dans sa lettre, une fois le terrain dézoné, il croit pouvoir le revendre pour une cinquantaine de millions de dollars à des entrepreneurs qui y construiront des condos et autres immeubles.

Spectaculairement, Eric Vandal plaide dans sa lettre que sa solution est la meilleure pour les citoyens de Terrebonne! Il leur demande de ne pas évoquer cette question durant la campagne électorale afin de lui laisser le soin de tout régler à son goût après les élections.

Le projet d’Eric Vandal est une hérésie. Ce n’est pas pour rien que la population s’y oppose aussi vivement.

D’abord, le site du Golf Le Boisé n’a jamais fait l’objet de développement immobilier parce qu’on y retrouve plusieurs milieux humides et parce que ses cinq lacs servent à évacuer les eaux pluviales de l’ensemble du quartier qui l’entoure. En plus d’être un espace vert précieux, ce site est une merveille d’ingénierie dont l’équilibre est fragile.

Tant l’administration municipale que les prochains candidats à la mairie ont clairement expliqué que ce site magnifique, où vivent de nombreuses espèces d’animaux et d’oiseaux, ne sera pas dézoné. Et pour cause! Terrebonne a déjà établi un plan et identifié en priorité des milliers de terrains pour son développement immobilier. Il faudra encore 15 ou 20 ans avant que cette phase du plan soit complétée. Et quand cette phase arrivera à terme, il restera encore des décennies de développement à faire tant la quantité de terrains disponibles est grande.   

Sans compter le fait que les 900 familles qui ont choisi de s’établir dans ce quartier l’ont fait, justement, parce qu’elles voulaient vivre aux abords de cet espace vert.

Depuis qu’Eric Vandal a procédé à la fermeture du Golf Le Boisé, le Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé se bat pour que ce superbe poumon vert, situé en plein cœur de Terrebonne, soit préservé, fréquenté et utilisé par les citoyens 12 mois par année.

À la suite des interventions du Comité de sauvetage, pour faire comprendre à Eric Vandal que ce site récréatif ne sera jamais dézoné, les autorités municipales ont notamment déposé un avis de réserve immobilière qui empêche le propriétaire du terrain d’y apporter quelque modification que ce soit pendant plusieurs années. Par ailleurs, la Ville de Terrebonne est en train de faire inscrire le site du Golf Le Boisé sur la liste des terrains protégés de la MRC Les Moulins. Ainsi, il sera impossible, à l’avenir, d’en changer la vocation sans obtenir une permission du ministre des Affaires municipales.

Bref, un peu tout le monde à Terrebonne, sauf Eric Vandal, comprend que le précieux site du Golf Le Boisé ne sera pas saccagé pour qu’on puisse y aménager des tours à condos ou pour y faire du développement immobilier. Et, heureusement, tous s’entendent pour dire que la qualité de vie des citoyens et les règles de zonage existantes priment sur les intérêts d’un spéculateur immobilier.

En fait, cette question est réglée. Le débat est rendu bien ailleurs. Les citoyens veulent préserver ce site et ils aimeraient pouvoir le fréquenter 12 mois par année. Et les deux partis qui s’affrontent aux élections disent clairement vouloir réaliser cette vision.    

D’ici aux prochaines élections municipales, le Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé surveillera donc de très près les engagements des candidats à la mairie quant à la préservation de cet espace vert et quant à la manière la plus efficace et la plus rapide de le rendre accessible à tous les citoyens. Et, n’en déplaise à M. Vandal, le Comité veillera à ce que cette question reste bien vivante dans le débat public.   

 

Les membres du Comité de sauvetage du site du Golf Le Boisé,

Claude Arsenault

Jean Comtois

Lucien Durand

Serge Gloutnay

Bernard Gravel

Martin Leclerc

Réjean Murray

Alain Trahan

Ernest Veilleux

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités