11° Terrebonne, mardi 25 avril 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
YouTube

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

À nous de défendre la langue française
Mario Beaulieu aux côtés du député fédéral de Terrebonne, Michel Boudrias. (Photo : Courtoisie)

À nous de défendre la langue française

Mercredi 1 février 2017

Le 26 janvier, le député fédéral de Terrebonne, Michel Boudrias, conviait ses concitoyens à une conférence de son collègue du Bloc Québécois Mario Beaulieu dans le cadre de la tournée nationale 101 victoires pour le français.

L’événement, qui se tenait sur le coup de 18 h au Mouvement coopératif La Ruche du Vieux-Terrebonne, avait pour objectif de sensibiliser les Terrebonniens sur les enjeux linguistiques au Québec.

Une trentaine de personnes se sont déplacées afin d’entendre M. Beaulieu exposer ses plus récentes victoires face à certaines situations d’unilinguisme dans sa circonscription, La Pointe-de-l’Île. Ce dernier a notamment obtenu des gains par des changements dans l’affichage de magasins qui contrevenaient à la loi 101. Il a aussi obtenu des résultats positifs auprès d’organisations publiques qui contrevenaient à la loi 101 dans leurs services aux citoyens. Le conférencier a ainsi rappelé l’urgence d’agir collectivement : chaque citoyen se doit de protéger ses institutions francophones.

«Les récentes projections faites par Statistique Canada sur la langue montrent que, d’ici 2036, la langue française va devenir minoritaire sur l’île de Montréal, tout en régressant de 10 % dans l’ensemble du Québec. En 2036, seulement 69 % des Québécois auront comme langue maternelle le français. Il faut agir maintenant afin que nos institutions respectent la loi 101», a-t-il déclaré.

Pour sa part, Michel Boudrias assure que le meilleur moyen de défendre le français reste d'obtenir le droit à l’autodétermination du peuple québécois en se dotant d’un pays. «Il est toujours navrant de voir des gens contester notre droit à l’autodétermination. C’est pour cette raison que je me suis engagé à défendre la loi 99 qui est présentement contestée devant les tribunaux.» (VT)

12 mai 2017 UNITY mobile

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités