13° Terrebonne, jeudi 20 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Bilan de session préélectoral pour Mathieu Traversy
Mathieu Traversy est satisfait de son bilan personnel et de celui du Parti Québécois et ne se laisse pas abattre par les sondages défavorables. (Photo : courtoisie)

Bilan de session préélectoral pour Mathieu Traversy

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Mardi 26 juin 2018

Le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, se dit fier du travail accompli au cours de la dernière session parlementaire, la dernière de la présente législature, et demeure convaincu que le Parti Québécois (PQ) gagnera la confiance de la population, le 1er octobre.

Il a d’abord eu l’occasion, par son rôle de porte-parole de l’opposition en matière de tourisme, de redécouvrir «les différentes facettes de la personnalité de la nation québécoise» ainsi que son «fort potentiel».

Aussi chargé du dossier de la protection des consommateurs, il croit que son meilleur coup des derniers mois est d’avoir pu faire valoir ses points avant l’adoption récente du projet de loi 178 servant notamment à encadrer la revente de billets de spectacles et les services funéraires, explique-t-il en entrevue.

Sa déception : «Avoir cru en la bonne volonté des libéraux de réformer la loi sur l’accès à l’information, alors que Philippe Couillard avait dit que son gouvernement serait le plus transparent de l’histoire», affirme Mathieu Traversy, aussi porte-parole de l’opposition officielle en matière d’accès à l’information.

Le député péquiste n’a pas manqué les occasions d’écorcher au passage ses adversaires politiques sur plusieurs sujets, notamment en matière d’éducation. «Le bilan libéral en éducation est catastrophique, mais je m’étonne que François Legault ose affirmer qu’il va résoudre les problèmes en coupant 1,4 G$ en revenus scolaires», note le député, dans un communiqué présentant son bilan.

Enjeux locaux

Sur le plan local, outre l’agrandissement de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur qui se fait toujours attendre, M. Traversy reste sur ses gardes à la suite de l’annonce du prolongement de l’autoroute 19. «On voudrait que les contrats soient octroyés avant les élections pour «éviter des délais supplémentaires» et éviter que le projet soit relégué aux oubliettes après l’élection du nouveau gouvernement».

Pour ce qui est des mois à venir, le député a l’intention d’être «très présent» sur le terrain pour tenter de convaincre les Terrebonniens et l’ensemble du Québec que le PQ incarne le véritable changement.

Il est loin de se laisser décourager par les sondages qui placent sa formation politique en troisième place dans les intentions de vote. «Le vrai sondage, c’est le 1er octobre. L’important, ce n’est pas de partir premier, c’est de finir premier», répète-t-il, comme il l’a fait à plusieurs reprises dans les derniers mois.

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités