4° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La CAQ, une «opposition efficace» selon le chef
François Legault, estime que lui et son équipe ont formé une «opposition efficace» au cours de la dernière session parlementaire. (Photo: Courtoisie)

La CAQ, une «opposition efficace» selon le chef

Véronick

Talbot

redaction@larevue.qc.ca

Mardi 27 juin 2017

Alors que son parti a le vent dans les voiles, si l’on en croit les derniers sondages, le chef de la CAQ et député de L’Assomption, François Legault, estime que lui et son équipe ont formé une «opposition efficace» au cours de la dernière session parlementaire.

Fidèle à elle-même, la CAQ a notamment talonné le gouvernement de Philippe Couillard en matière d’économie, l’une de ses grandes priorités. Bien que le taux de chômage soit à son plus bas depuis 1976, selon Statistiques Canada, la formation politique continue de croire qu’il faut créer plus d’emplois payants au Québec. «En moyenne, les Québécois gagnent 46 000 $ par année alors que chez nos voisins, on parle d’une moyenne de 50 000 $ à 60 000 $. Pour augmenter la richesse, il faut créer des emplois bien payés et ça, les libéraux n’ont pas réussi à le faire», déplore François Legault.

Pour ce faire, le chef réitère l’importance de mieux aider les entreprises du secteur manufacturier, notamment. «Il faut mettre en place les infrastructures nécessaires et donner des incitatifs à ces entreprises. Dans la région seulement, environ 800 entreprises ont le potentiel de faire de l’exportation, mais n’en ont pas les moyens», martèle-t-il. Et avec le protectionnisme du président américain, il croit aussi en l’importance d’exporter dans des pays comme la Chine, le Mexique, l’Italie et le Brésil, par exemple. «Il faut miser davantage sur l’exportation pour créer des emplois payants ici avec l’argent des autres, pour créer de la richesse et pour ainsi en redonner davantage aux familles.»

Plus pour les familles

À cet égard, François Legault persiste et signe : «La CAQ est le seul parti qui veut remettre de l’argent dans le portefeuille des familles. Il n’y a aucune autre formation politique pour laquelle il est urgent de diminuer les impôts. Or, je rencontre régulièrement des pères et des mères de famille qui travaillent fort et qui me disent qu’à la fin du mois, ils ont de la difficulté à payer leurs factures. Le gouvernement libéral est déconnecté de cette réalité.»

Selon lui, les libéraux ont aussi fait faux bond à la population en matière de santé. «À l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, le temps d’attente moyen est encore de 17 heures, ce qui est inacceptable dans un pays moderne comme le nôtre. Il y a 8 500 médecins de famille au Québec pour 8,5 millions de citoyens. Ce qu’il faut, c’est une meilleure organisation du travail de sorte que les médecins soient disponibles les soirs et week-ends pour prendre des patients en charge. Et ce n’est pas en adoptant une approche de confrontation que le gouvernement arrivera à ses fins.»

En matière d’éducation, enfin, le chef promet qu’un gouvernement caquiste offrira à tous les enfants la maternelle 4 ans, gratuite et non obligatoire, dans un premier mandat. «Au rythme actuel, ça prendra 40 ans aux libéraux pour y parvenir. Il faut faire mieux que ça : cette initiative a fait ses preuves ailleurs et permettra d’augmenter le taux de diplomation au Québec.» La CAQ aimerait également que les écoles secondaires demeurent ouvertes jusqu’à 17 h pour permettre qu’il y ait plus d’activités sportives et d’aide aux devoirs, par exemple, afin de renforcer le sentiment d’appartenance autour des écoles.

«Il faut envisager un changement»

Plus près de chez nous, Mathieu Lemay, député de Masson, a élevé sa voix en faveur de l’élargissement de la route 337, dans le secteur La Plaine, et pour que les lois québécoises soient respectées dans le dossier du nouvel aérodrome de Terrebonne-Mascouche. Il entend continuer de suivre ces dossiers de près.

«La CAQ a une équipe solide et dévouée, de plus en plus aguerrie. Les libéraux sont au pouvoir depuis 15 ans, et le Québec ne va pas mieux pour autant. Il faut envisager un changement et c’est avec l’équipe de la CAQ qu’on y parviendra dès 2018», de conclure François Legault qui, dans la région, se dit confiant de mettre la main sur les circonscriptions de Terrebonne, Les Plaines, Berthier et Joliette, en plus de conserver Masson, Repentigny et L’Assomption.

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités