0° Terrebonne, dimanche 26 mars 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Fil RSS

Des données qui «pointent vers l’importance» du projet

Mardi 14 février 2017

Les données du recensement de 2016 de Statistique Canada confirment (à nouveau) la nécessité du parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif, soutient la Coalition A19.

En effet, les régions des Laurentides (5,3 %), de Laval (5,3 %) et de Lanaudière (4,9 %) trônent au sommet québécois quant à l’augmentation de la population depuis le recensement de 2011. «Or, ces mêmes régions sont au dernier rang quant aux investissements en infrastructures routières au cours des 10 dernières années», déplore-t-on.

«Toutes les données socioéconomiques pointent vers l’importance du parachèvement. La population de la Rive-Nord en a ras-le-bol d’attendre la construction du tronçon de huit kilomètres qui permettra d’améliorer le flux routier. Le projet, prévu depuis plus de 40 ans, est inscrit au Plan Québécois d’Infrastructures, au Plan métropolitain d’aménagement et de développement et a passé l’étape du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement. Le cynisme est à son comble ici», constate Paul Larocque, porte-parole de la Coalition 19 et préfet de la MRC Thérèse-De Blainville.

Rappelons qu’une pétition en appui au parachèvement de l’autoroute 19 vient d’être lancée à l’initiative de la communauté d’affaires de la région. Pour plus d’informations : www.coalition19.qc.ca. (VT)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités