5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Des élections fédérales! Mais pourquoi?

Mercredi 18 mai 2005

Je suis membre du Bloc Québécois depuis sa fondation, je suis souverainiste dans le cœur et dans l’âme, je crois à la démocratie, mais je ne peux comprendre l’attitude de Gilles Duceppe, qui appuie ouvertement Stephen Harper pour faire tomber le gouvernement Martin. Quel est son intérêt? Que vise-t-il au juste?

Je ne suis pas un expert en politique, mais il me semble que la situation actuelle d’un gouvernement libéral minoritaire favorise les partis d’opposition. Ça leur donne plus de pouvoir quant aux décisions prises en chambre. Jack Layton l’a compris sur le budget… Qui peut l’expliquer à Gilles Duceppe?

Le Parti Conservateur et le Bloc Québécois chantent à l’unisson que le gouvernement Martin n’a plus l’autorité morale pour diriger le pays. Ils font sans doute référence à la Commission Gomery : comment nos élus peuvent-ils présumer de la culpabilité du premier ministre actuel et des ministres en poste, quand celle-ci n’a jamais été démontrée jusqu’à maintenant? Il faudrait leur rappeler qu’il s’agit simplement d’une enquête, que celle-ci n’est pas terminée et que le commissaire Gomery n’a pas encore déposé son rapport d’enquête. Peut-on condamner quelqu’un avant son procès? Que signifie alors cette mascarade en chambre de vouloir défaire le gouvernement sur un vote de confiance, à partir d’accusations dont la preuve reste à faire?

Encore une fois, quel est l’intérêt du Bloc Québécois d’appuyer les conservateurs pour faire tomber le gouvernement Martin? Si c’est pour faire élire 2 ou 3 députés de plus au Québec, c’est de l’opportunisme crasse! D’autant plus qu’on risque de faire élire un parti d’extrême droite à Ottawa, qui refusera d’aller de l’avant avec le projet de loi du Parti Libéral, sur la redéfinition du mariage, par exemple! Ce sera toute une avancée pour la minorité homosexuelle au Canada! Après avoir contacté trois bureaux de députés bloquistes, on m’a dit que ce n’était pas assuré que le Parti Conservateur prenne le pouvoir. Dans ce cas, pourquoi bousiller la chambre et aller aux urnes? Pour faire réélire le Parti Libéral minoritaire qui est en place depuis à peine une année? C’est gaspiller 300 millions des contribuables pour revenir à la case départ! Et finalement, si le résultat donne un gouvernement libéral majoritaire, que gagne le parti de Gilles Duceppe?

Comme la majorité de la population, plus de 60 %, est défavorable à une élection hâtive, nos élus n’ont pas le mandat de défaire le gouvernement en place, mais bien de le faire fonctionner. Si Gilles Duceppe persiste à appuyer Stephen Harper, qui lui, a tout intérêt à faire déclencher des élections, je me verrai dans l’obligation d’appuyer le Parti Libéral, pour ne pas subir un virage à droite dont le Québec peut vraiment se passer. Je voterai donc libéral pour la première fois de ma vie et j’inviterai les autres à le faire, non pas que je sois favorable au Parti Libéral, mais je le préfère de beaucoup au Parti Conservateur : entre deux maux, j’ai appris qu’il faut choisir le moins pire. Cependant, j’en veux à mon parti d’abandonner ceux qui l’ont maintenu au pouvoir.

Raymond Gravel prêtre-curé

Paroisse St-Joachim-de-La Plaine

Aumônier de la Fraternité des Policier(e)s de Laval

17 decembre 2017 Sports Expert cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités