18° Terrebonne, dimanche 20 août 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’iniquité continue de se creuser dans Lanaudière
Les députés caquistes de Lanaudière. (Photo: Courtoisie)

L’iniquité continue de se creuser dans Lanaudière

Mardi 31 janvier 2017

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX

Les députés de la CAQ dans Lanaudière s’indignent «de l’iniquité interrégionale dont souffre la région depuis trop longtemps en matière de financement des soins de santé, elle qui doit composer avec la situation insoutenable des services d’urgence dans les deux centres hospitaliers sur le territoire».

Chaque année, le Ministère évalue le manque à gagner et les surplus de ressources de 11 programmes de santé. En vertu de la Loi sur l’accès à l’information, la CAQ a en effet appris que Lanaudière était encore sous-financée avec un déficit de 30,4 M$.

«Depuis l’arrivée des libéraux en 2014, le sous-financement a augmenté de 7 M$ dans Lanaudière. Pourtant, le ministre est au courant que les centres hospitaliers de notre région connaissent parmi les pires temps d’attente à l’urgence et les plus hauts taux d’occupation au Québec. Aujourd’hui seulement, le taux d’occupation moyen s’élevait à 200 %! Le constat est clair : la réforme du ministre ne fonctionne pas et ce sont encore les patients dans Lanaudière qui sont traités comme des citoyens de seconde zone», a dénoncé le député de L’Assomption et chef de la CAQ, François Legault.

Pour le responsable de la région de Lanaudière et député de Masson, Mathieu Lemay, il est impératif que le ministre procède à une réforme du mode de financement du réseau. «Les problèmes en santé dans notre région sont particuliers et les causes sont multiples, comme l’accès à un médecin ou la capacité d’accueil de notre établissement. Par contre, il est inacceptable que notre région ne reçoive toujours pas sa juste part et le ministre n’a rien fait pour mettre fin à cette tendance. L’argent doit absolument suivre le patient», a-t-il déclaré.

Pour sa part, la députée de Repentigny, Lise Lavallée, souhaite continuer à talonner le ministre concernant le projet d’agrandissement de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, projet qu’elle juge toujours inadéquat. «Le ministre manque de vision s’il ne recule pas sur l’ajout de 150 lits. C’est totalement insuffisant! Tous les experts le disent : l’agrandissement du centre hospitalier doit comprendre l’ajout de 250 lits au minimum pour répondre aux besoins de la population. Le sous-financement et le projet d’agrandissement sont des malheureux exemples de l’indifférence du ministre à l’égard des Lanaudois», a-t-elle conclu. (VT)

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités