-6° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Luc Thériault réitère son appui à Boisclair

Mardi 27 septembre 2005

Le député de Masson, Luc Thériault, ne regrette pas d’avoir choisi André Boisclair comme favori dans la course à la chefferie du Parti Québécois. "Je l’appuie plus que jamais", a-t-il confirmé lors du souper bénéfice de sa circonscription, le 23 septembre.

"André Boisclair me démontre qu’il sera capable d’appliquer un leadership d’équipe, de former une alliance intergénérationnelle", explique Luc Thériault. Il ajoute que "le recul qu’André a pris durant l’année où il a étudié à Harvard l’a fait maturer".

Le fait que le jeune candidat ait pris de la cocaïne alors qu’il était ministre n’a pas ébranlé la confiance de Luc Thériault envers celui qu’il a appelé "le futur premier ministre du Québec" lors du souper bénéfice. Il confirme qu’il a toujours vu André Boisclair très lucide et efficace au travail.

Interviewé par La Revue, André Boisclair affirme que le soutien de Luc Thériault est "déterminant" pour lui. "C’est un appui franc et solide, qui me touche", soutient le jeune candidat, présent au souper du député de Masson. "Luc est un militant qui est devenu député. Il représente ce que j’aime le plus au PQ", conclut-il.

Bel accueil pour le candidat

Le candidat de 39 ans a fortement été applaudi lorsqu’il a pris la parole durant le souper. Il a lui-même fait allusion à la polémique le concernant. "Le PQ peut être dur envers ces membres… j’en sais quelque chose", a-t-il dit, provoquant ainsi les rires dans la salle.

Selon Luc Thériault, André Boisclair aurait reçu des "coups de sympathie" de la part de citoyens de la circonscription. Certains auraient même souhaité prendre leur carte de membre afin de supporter André Boisclair, raconte André Lupien, président de l’exécutif du PQ dans Masson. Seul un ou deux appels téléphoniques contre M. Boisclair auraient été reçus au bureau de la circonscription.

L’exécutif avait voté à l’unanimité la résolution appuyant André Boisclair comme candidat à la chefferie du parti. Luc Thériault et son équipe avaient pris soin de sonder les militants avant de prendre cette décision.

La priorité : recruter des membres

Le prochain défi pour les militants de Masson, c’est le travail sur le terrain. "L’objectif est de recruter ou de renouveler la carte de 300 nouveaux membres", explique André Lupien. L’équipe péquiste a jusqu’au 14 octobre pour recruter des membres, soit un mois avant le vote qui aura lieu les 13, 14 et 15 novembre par téléphone. Au moment de parler au président de l’exécutif le 23 septembre, l’équipe était rendue à environ 150 cartes signées, la moitié de son objectif.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités