0° Terrebonne, dimanche 26 mars 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Fil RSS

Mathieu Traversy appuie Jean-François Lisée
Mathieu Traversy a officiellement donné son appui à Jean-François Lisée, le 7 septembre, dans la foulée de la course à la direction du Parti Québécois.

Mathieu Traversy appuie Jean-François Lisée

Véronick Talbot

Mardi 13 septembre 2016

COURSE À LA DIRECTION DU PARTI QUÉBÉCOIS

Après l’annonce du retrait de Véronique Hivon dans la course à la direction du Parti Québécois, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, a pris un moment de réflexion afin de laisser tomber la poussière et, surtout, d’analyser les idées des autres candidats. Il a finalement décidé de donner son appui à Jean-François Lisée, le 7 septembre.

En entrevue avec le journal La Revue, le député de Terrebonne a d’abord admis avoir été surpris du retrait de celle qu’il avait décidé d’appuyer, le 26 août. «Le départ de Véronique Hivon m’a surpris. Mais en politique, le plus important, c’est la santé. Je ne savais pas ce qu’était une labyrinthite avant les événements des derniers jours, mais ceux qui s’y connaissent savent que si ce n’est pas bien soigné, ça peut occasionner des séquelles permanentes. Évidemment, nous espérons son retour le plus vite possible, en pleine santé, puisqu’elle a un rôle important à jouer avec nous.»

Un exercice rigoureux

À la suite de cette annonce, lui et les quatre autres députés qui avaient aussi donné leur appui à la députée de Joliette se sont engagés à prendre un moment de réflexion avant de se tourner vers un autre candidat à la chefferie du parti. «Lundi [le 5 août], nous avons rencontré les candidats un à un pendant 50 minutes. Nous leur avons posé des questions serrées sur une panoplie de thèmes, mais aussi des questions plus personnelles. Après cet exercice rigoureux, nous nous sommes tous rencontrés le mercredi suivant pour partager nos réflexions, et trois d’entre nous ont décidé d’appuyer Jean-François Lisée. Les deux autres ont préféré prendre plus de temps pour réfléchir.»

En plus de Mathieu Traversy, André Villeneuve et Carole Poirier ont pris le camp de Jean-François Lisée. Le député Alain Therrien, qui jusque-là n’avait pas encore fait connaître sa position, a lui aussi pris cette décision.

«L’expérience ne s’achète pas»

«Je pense que Jean-François Lisée est le mieux placé pour brasser un peu la cage au Parti Québécois, poursuit le député de Terrebonne. Il mène une campagne positive, il est réaliste, pragmatique, et on sent beaucoup de sagesse dans les idées qu’il avance. En plus, c’est un redoutable orateur. L’expérience, ça ne s’achète pas.»

Il apprécie également la démarche claire que M. Lisée propose au chapitre de l’indépendance. «Nous pouvons avoir des chemins différents pour nous rendre à l’indépendance nationale, mais la clarté de la démarche est un élément important, selon moi.» Un élément essentiel, aussi, pour remettre le parti sur le droit chemin. «Il faut avoir des idées claires, savoir quels objectifs nous nous fixons et comment nous allons les atteindre. Il ne faut plus laisser traîner d’ambiguïtés quant à certaines de nos positions, et il faut être capable de les véhiculer de façon à ce qu’elles puissent être bien comprises de la part de la population. Et je pense que M. Lisée est capable de rendre nos idées plus accessibles. J’aime son leadership et le plaisir qu’il a. C’est contagieux.»

M. Traversy invite par ailleurs les citoyens de la région à assister au premier débat qui aura lieu ce dimanche 11 septembre à 15 h. L’événement sera diffusé sur Internet et sera présenté au Boston Pizza de Mascouche. «Tous sont les bienvenus pour entendre les idées des candidats, peu importe leur allégeance. Après tout, au lendemain du 7 octobre, il faudra travailler tous ensemble pour débarquer les libéraux!»

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités