-6° Terrebonne, samedi 18 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le PQ dans le 450
Lors d’un point de presse à Saint-Eustache, Jean-François Lisée était accompagné de Diane Lamarre, porte-parole en matière de santé, et du député de Terrebonne, Mathieu Traversy, l’un des organisateurs de la tournée du 450. (Photo : Gilles Fontaine)

Le PQ dans le 450

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 5 septembre 2017

Les 29 et 30 août derniers, un caucus présessionnel et des rencontres avec les décideurs et les citoyens de 10 circonscriptions de la Rive-Nord figuraient au menu de la formation politique menée par Jean-François Lisée. Nous l’avons rencontré à Terrebonne et à Saint-Eustache.

Lors de cette tournée, le Parti Québécois a fait part d’une première mesure qu’il compte instaurer en santé.

Décloisonnement des professions

«On voit bien que le moule (de la santé) ne fonctionne pas, il y a quelque chose de profondément brisé et on va le réparer», a soutenu le chef.

La première partie des annonces en santé porte sur le décloisonnement des professions. «Il y a 200 000 professionnels aptes à offrir plus de services aux Québécois. L’une des clés du succès est que les 20 000 médecins, tous compétents, doivent se concentrer sur leur travail, et que tout ce qui peut être fait par les infirmières, les dentistes, les psychologues, pharmaciens, etc., soit fait pour maximiser leurs gestes cliniques dans le cadre de leurs compétences sans toujours à avoir à se référer au médecin. Ça va coûter moins cher et on ajoutera des milliers d’heures de disponibilités en services», a-t-il ajouté.

«Le patient doit être plus important que le corporatisme médical. Pendant la prochaine année, nous présenterons plusieurs autres mesures. On parlera entre autres de médicaments, de soins à domicile et de rémunération des médecins.»

Identité et intégration

Alors que le gouvernement libéral s’apprête à consulter la population sur le racisme, Jean-François Lisée accuse les libéraux de vouloir culpabiliser les Québécois.

«Il y a un axe trudeauiste, le PLQ et QS qui veulent absolument culpabiliser les Québécois et les convaincre que nous sommes globalement racistes. Est-ce qu’il y a du racisme au Québec? Oui, comme partout ailleurs, mais les Québécois sont parmi les sociétés les plus ouvertes. Nous avons décidé, au PQ, que nous allons nous opposer à ce procès. L’exercice que s’apprête à faire le PLQ va envenimer les choses. Pourtant, il y a des solutions très simples que nous pouvons adopter dès maintenant pour favoriser l’intégration de nos concitoyens néo-québécois. Un, instaurer les CV anonymes et reconnaître l’expérience de travail des nouveaux arrivants. Au Parti Québécois, nous préférons parler d’intégration plutôt que de culpabilité.»

Vote de confiance à venir

Dans la MRC Les Moulins, les députés péquistes ont rencontré le CISSS, l’APETL, la SODAM et plusieurs autres organismes du milieu.

À noter que Jean-François Lisée fera face à un vote de confiance lors du prochain congrès du parti. «Je suis confiant. Notre plan est clair et nous sommes déterminés à sortir les libéraux et à redonner de l’épine dorsale à la nation.»

19 nov 2017 Galerie Rive nord Noel cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités