5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La priorité de François Legault
François Legault est en tournée de cinquante circonscriptions de la province. Il s’est arrêté à Terrebonne pour courtiser son électorat. (Photo : Archives)

La priorité de François Legault

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Mardi 6 juin 2017

Le chef de la CAQ et député de L’Assomption, François Legault, s’est arrêté à Terrebonne lors d’une tournée d’une cinquantaine de circonscriptions du Québec pour parler d’économie et d’éducation. Cinquante circonscriptions qu’il souhaite ajouter aux sièges que la CAQ détient déjà lors des prochaines élections.

À Terrebonne, M. Legault dit être impressionné par le potentiel de développement économique encore inexploité et par la qualité d’innovation du Cégep de Terrebonne, notamment avec le Centre INÉDI, le Centre collégial de transmission de technologie et le programme de Design industriel.

Une collaboration souhaitable et faisable

«On a une crainte au Québec de rapprocher les maisons d’enseignement des entrepreneurs. Lors de ma dernière tournée dans certains pays scandinaves, j’ai constaté que les gouvernements investissent beaucoup d’argent, et pour aider les entreprises et afin de respecter les lois internationales, ils investissent dans les universités et les collèges en disant aux chercheurs d’aller travailler en collaboration avec l’entreprise privée. Principalement, en génie et en médecine. C’est une autre façon d’aider les entreprises et ça fonctionne», explique M. Legault.

L’économie est la priorité

Le but de François Legault est multiple. «Ça fait 45 ans qu’on se demande si on est souverainiste ou fédéraliste. Personne ne parle véritablement d’économie. Lorsque le PLQ est arrivé au pouvoir en 2003, le salaire moyen du Québec se retrouvait au 4e rang au Canada. Maintenant, ce salaire moyen est descendu au 7e rang.»

«Or, il est temps que la question de l’urne soit : quel parti a le meilleur plan économique? Et le nôtre est de remettre de l’argent dans le portefeuille des familles, de créer de la richesse et des emplois bien rémunérés de plus de 50 000 $. Si on veut arrêter de recevoir 11 G$ en péréquation et être la province la plus pauvre avec les Maritimes, il faut un plan solide», ajoute M. Legault.

«J’ai un message pour les souverainistes. Si on devenait indépendant demain matin, il faudrait combler un trou d’une dizaine de milliards de dollars. Pour être indépendant, il faut avant tout être indépendant financièrement. L’économie c’est la priorité.»

Zones d’innovation

Pour créer cette richesse, François Legault veut créer des zones d’innovations en rapprochant les collèges et les universités vers les entrepreneurs et pour ce faire, le gouvernement doit y investir. «J’ai rencontré les gens d’INÉDI qui se disent prêts à en faire davantage, mais le Cégep a besoin d’être agrandi et les budgets doivent y être. C’est le meilleur exemple que je puisse donner.»

Le chef de la CAQ reconnaît qu’il reste beaucoup de travail pour son parti. Il se donne le mandat d’aller à la rencontre des gens et de proposer la même chose, soit redonner aux familles et investir en éducation et en économie en créant des zones d’innovations où les maisons d’enseignement travailleraient en proche collaboration avec les entrepreneurs.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités