-3° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Une année 2005 très occupée pour Jocelyne Caron

Mardi 25 janvier 2005

Cette une année 2005 tout aussi occupée que 2004 qui attend Jocelyne Caron. Visiblement en pleine forme, la députée de Terrebonne nous dévoile les grands dossiers sur lesquels elle travaillera au cours des prochains mois.

Éric Ladouceur

Dans le comté

Après l’inauguration du Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur et du nouveau Théâtre du Vieux-Terrebonne, Jocelyne Caron poursuit ses démarches pour que sa circonscription bénéficie des investissements du gouvernement provincial. Parmi les projets qui commenceront à prendre forme en 2005, le Complexe aquatique et gymnique de Terrebonne et le "nouveau" vieux pont de Terrebonne font partie des dossiers sur lesquels travaillera M. Caron. "En ce qui concerne le Complexe aquatique et gymnique, toutes les autorisations ont été obtenues. Pour le vieux pont, je vais poursuivre mon travail afin de m’assurer que le projet avance bien", a-t-elle expliqué.

Logement et pauvreté

Un autre dossier qui tient beaucoup à cœur à la députée est celui du logement social. "C’est ma priorité numéro un cette année. En ce moment, il y a des gens qui commencent à nous contacter parce qu’ils sont déjà à la recherche d’un logement pour le 1er juillet prochain. Il faut leur offrir des logis abordables. De plus, il y a la loi 57 ("Loi sur l’aide aux personnes et aux familles") du gouvernement Charest, qui veut modifier les critères d’admissibilité à l’aide sociale, ce qui viendra encore appauvrir les plus démunis de notre société, dont majoritairement des femmes", s’insurge Jocelyne Caron, qui prévient que si le projet de loi 57 passe, les choses pourraient empirer. "Nous avons réussi à ce qu’elle ne soit pas adoptée au bâillon. Nous allons continuer à travailler pour qu’elle ne passe jamais."

La condition féminine

Porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Jocelyne Caron participera en 2005 aux travaux au sein de la Commission parlementaire, qui devra fournir un avis sur l’avenir du Conseil du statut de la femme. "Ça demande beaucoup de travail. Nous avons reçu 92 mémoires tous très articulés. Ils reflètent d’ailleurs beaucoup l’inquiétude des femmes. Ça fait mal comme femme de voir tout ça, mais il ne faut pas lâcher. Il ne faut pas reculer", ajoute la députée.

Outre les femmes, Mme Caron s’implique également beaucoup auprès des jeunes. En 2005, la Commission Jeunesse, qu’elle a mise sur pied avec l’aide de deux jeunes femmes, poursuivra ses travaux visant à donner une voix non partisane aux jeunes du comté.

Comme on peut le constater, l’année 2005 s’annonce très occupée pour la députée de Terrebonne. Et même quand on lui rappelle son agenda chargé de la prochaine année, la députée répond instinctivement : "J’ai le goût de la politique et je me sens pleinement d’attaque."

24 novembre 2017 Rive nord cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités