13° Terrebonne, samedi 20 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

« Une évidente incohérence », dénonce la CAQ
« Le Québec est gouverné par un premier ministre avec deux personnalités : l’une avant, et l’autre après les élections», a critiqué le chef caquiste François Legault. (Photo : archives)

« Une évidente incohérence », dénonce la CAQ

Mardi 12 juin 2018

«Alors que le premier ministre Philippe Couillard avait dénoncé l’augmentation des tarifs de garderie du Parti Québécois de 7 $ à 9 $ par jour, lors de la campagne électorale de 2014, il a par la suite changé de discours et renié sa promesse électorale de ne pas les accroître au-delà de l’indexation», a dénoncé la CAQ.

«Il les a alors augmentés jusqu’à 22 $ par jour, selon le revenu familial des parents. Et voilà qu’à quatre mois des élections, il promet maintenant d’éliminer les frais de garderie, mais seulement pour les enfants de 4 ans. Aucune mesure pour ceux de 0 à 3 ans», a-t-on poursuivi du côté de la formation politique, par voie de communiqué.

Une «évidente incohérence» déplorée par le député de L’Assomption et chef du parti, François Legault, qui accuse M. Couillard d’agir comme une toupie «en gelant les tarifs, en les augmentant, puis en les réduisant».

«Philippe Couillard semble sortir de son hibernation et finalement reconnaître l’importance de stimuler les enfants de 4 ans, comme le démontrent de nombreuses études. Le premier ministre a eu quatre ans pour agir, mais a préféré le statu quo. Pourquoi les Québécois devraient-ils croire Philippe Couillard cette fois-ci? Les libéraux doivent cesser leurs annonces électoralistes et donner l’heure juste aux parents, qui sont en droit de s’attendre à de la cohérence dans les tarifs de garderie de leurs enfants.» (VT)

2018-10-01 au 12-24 Espace Montcalm CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités