-1° Terrebonne, lundi 27 février 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Fil RSS

Une facture supplémentaire pour les contribuables moulinois?

Véronick

Talbot

redaction@larevue.qc.ca

Mardi 14 février 2017

Le 14 février, le Parti Québécois annonçait que les contribuables d’une cinquantaine de municipalités des banlieues nord et sud de Montréal allaient devoir payer pour le Réseau électrique métropolitain (REM), «en plus des coûts occasionnés par la réforme de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM)».

Selon des recherches et des analyses menées par le PQ, une famille formée de deux adultes et de deux enfants résidant sur la banlieue nord de Montréal devrait absorber en moyenne une facture supplémentaire de 99 $ par année. «Pour Terrebonne, cela représente 86 $ par famille par année, et pour Mascouche, 54 $, a indiqué le député de Terrebonne, Mathieu Traversy. Nos voisins de Repentigny, quant à eux, devront payer des frais de 279 $ pour le REM.»

Jean-François Lisée s’est aussi indigné dans une déclaration qui nous est parvenue par voie de communiqué : «Les libéraux avaient promis que le gouvernement du Québec et les municipalités ne subventionneraient pas le REM. Or, non seulement il y a des subventions versées provenant directement des poches des contribuables, mais, en plus, elles s’ajouteront à la nouvelle taxe 450 imposée aux familles de la région de Montréal.»

Les troupes du Parti Québécois, toujours favorables au projet, réclament que le gouvernement s’engage à ce que le REM ne se traduise par aucune hausse de taxes pour les familles de Montréal et du 450. Elles demandent également la tenue d’une commission parlementaire.

Prudence

Joint par le journal La Revue, le maire de Terrebonne et président du comité de transport dans Les Moulins, Stéphane Berthe, s’est montré prudent quant aux chiffres dévoilés par le Parti Québécois : «Je ne sais pas d’où proviennent ces chiffres ni à quoi ils réfèrent exactement. On nous parle ici du REM et de l’ARTM, dont les budgets d’exploitation n’ont même pas encore été établis.»

Ce dernier siège aussi au conseil d’administration du Réseau de transport métropolitain (RTM) qui, de concert avec l’ARTM, sera appelé à chapeauter l’organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. «En ce qui a trait à cette réforme du transport collectif, nous allons tout faire pour que la facture corresponde à ce que nous payions avant celle-ci. Quant au REM, je ne suis pas contre le principe. C’est un projet porteur, bien que, dans sa formule actuelle, il n’avantage pas les usagers du Train de l’Est, dont le trajet serait rallongé de quelques minutes en raison d’un transbordement (NDLR : Transfert du train au métro). Chose certaine, c’est un projet gouvernemental et les municipalités n’ont donc pas à en défrayer les coûts. Si une facture nous est éventuellement présentée, nous allons la contester», a poursuivi M. Berthe.

Un important travail de réflexion

Le maire de Mascouche et préfet de la MRC Les Moulins, Guillaume Tremblay, a lui aussi réagi avec prudence à la sortie des troupes péquistes, tout en réitérant l’importance accordée par son administration au transport collectif. «Sans vouloir commenter directement l’exercice fait par le Parti Québécois, je me limiterai à mentionner que la Ville de Mascouche ne peut pas être contre la bonification de l’offre de transport collectif au sein du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Cependant, pour que l’on puisse convaincre un automobiliste de délaisser sa voiture pour opter pour un moyen de transport alternatif, il faut que cette option soit non seulement avantageuse en termes de temps, mais aussi, et surtout, en termes de coûts. C’est le travail de réflexion que je demande aux promoteurs ainsi qu’au gouvernement de faire. J’ajouterai qu’il serait triste que les banlieues de la CMM aient à payer davantage alors qu’elles sont régies par le même cadre règlementaire en termes de développement.»

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités