-17° Terrebonne, dimanche 17 décembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La classe inversée, ça marche!
Samuel Bernard, enseignant de mathématiques au Cégep de Terrebonne, invite la communauté à voter pour son projet de classe inversée, méthode qu’il applique avec ses étudiants. (Photo : Karine Limoges)

La classe inversée, ça marche!

Karine Limoges

Mardi 23 octobre 2012

POUR APPUYER UN PROFESSEUR AU CÉGEP DE TERREBONNE

Samuel Bernard, enseignant en mathématiques au Cégep de Terrebonne, a mis sur pied un projet alliant nouvelles technologies de l’information et éducation. Il instruit ses étudiants au moyen de la baladodiffusion, par une technique de classe inversée, et en classe ils se révèlent prêts à consolider leurs connaissances lors d’activités pédagogiques. M. Bernard sollicite la communauté pour l’aider à poursuivre son initiative.

Participant au concours du Fonds communautaire Aviva, Samuel Bernard espère décrocher une bourse de 100 000 $ à 150 000 $ pour poursuivre ses méthodes d’enseignement. Il suffit d’aller voter en ligne (un vote par personne, par jour) pour son projet «Mathéma-TIC» lors de la deuxième ronde de qualifications, qui a débuté le 22 octobre. «J’ai besoin de 2 000 votes tous les jours», a-t-il calculé. M. Bernard croit que le projet «Mathéma-TIC» pourrait s’élargir à d’autres matières d’enseignement.

Le professeur sent un réel engouement pour les méthodes d’enseignement alternatives, sur Internet notamment. «Il y a un "momentum" sur les réseaux sociaux, explique M. Bernard. Les technologies de l’information peuvent devenir une arme à double tranchant (il cite en exemple l’énergie atomique telle que décrite par Stanley Kubrick), elles sont utiles dans la mesure où le professeur est à l’aise de s’en servir. Un enseignant ne deviendra pas un meilleur professeur avec les technologies de l’information.»

Ce qui fait de Samuel Bernard un enseignant de qualité? Son dynamisme. Sa passion. Sa disponibilité. Son dévouement. «Je n’ai pas l’impression de travailler quand j’enseigne», lance-t-il. Se rendant toujours disponible par courriel, il propose même à ses étudiants de faire du «Skype» pour fournir de plus amples explications à distance. En un an, sur YouTube, ses vidéos de 10-15 minutes ont été visionnées quelque 80 000 fois, a-t-il évalué. Le rayonnement s’est fait sentir jusqu’en France, en Belgique et au Maghreb.

Pour commencer cette initiative, le Cégep de Terrebonne a octroyé du financement à l’enseignant. Toutefois, ce soutien prendra fin après l’année 2012-2013 et c’est pourquoi M. Bernard, qui souhaite continuer à développer la classe inversée, cherche des fonds. Pour les étudiants, cette méthode se traduit par la diminution des cours magistraux, remplacés par des activités en classe favorisant le contexte social.

Pour voter en ligne pour le projet «Mathéma-TIC», rendez-vous sur le site projetmathematic.com et cliquez sur le bouton «Aviva – Fonds communautaire Aviva».

31 dec 2017 photos des Moulins CELL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités