-1° Terrebonne, samedi 18 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La CSA au Grand défi Pierre Lavoie
L’équipe du 1 000 km du Grand Défi Pierre Lavoie de la CSA : Julie Évangéliste, Marie-Claude Ouellet, Patrick Poitras, Patrice Tessier et Éric Riopel. (Photo : Courtoisie)

La CSA au Grand défi Pierre Lavoie

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Mardi 6 juin 2017

Pour une troisième année, des membres de la Commission scolaire des Affluents prendront part au 1 000 km du Grand Défi Pierre-Lavoie (GDPL), du 15 au 18 juin. Cinq valeureux cyclistes sillonneront les routes du Québec tout en favorisant les bonnes habitudes de vie chez les jeunes, et moins jeunes.

Les cinq émissaires de la CSA sont Julie Évangéliste, Marie-Claude Ouellet, Patrick Poitras, Patrice Tessier et Éric Riopel. Adhérant aux valeurs du GDPL, l’équipe a choisi cette année de parrainer deux écoles de la CSA, soit de la Sablière, à Terrebonne et du Méandre, à L’Assomption.

En plus d’amasser des fonds pour la cause, elle a lancé différentes initiatives auprès des jeunes de ces établissements scolaires tout au long de l’année.

Entre autres, instaurer le défi «L’hiver, je bouge au cube!», organiser une kermesse extérieure pour l’école gagnante de ce défi, offrir une récréation prolongée animée, favoriser le transport actif vers l’école et proposer trois activités pédagogiques reliées au GDPL.

Outre les activités encourageant de saines habitudes de vie, les membres de l’équipe ont bien sûr cumulé les entraînements afin d’être prêts pour le défi qui les attend, soit un 1 000 km de La Baie à Montréal, en passant par Gatineau.

Participant pour une première fois au grand défi, Julie Évangéliste, enseignante en adaptation scolaire au Centre la Croisée à Terrebonne, se prépare physiquement depuis le mois de novembre.

«Même les plus expérimentés du groupe disent que le parcours de cette année est quelque chose. Il a beaucoup de côtes intenses», affirme celle qui anticipe surtout le fait de rouler en peloton, comme le fait de devoir composer avec de l’accumulation de fatigue.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités