-4° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Jean Charest maintiendra la formule actuelle

Mardi 16 décembre 2008

CÉGEP RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE

Malgré l'élection des libéraux le 8 décembre, les administrateurs et la direction du Cégep régional de Lanaudière peuvent dormir en paix. En effet, Jean Charest a annoncé que le maintien du système de gouvernance actuel fonctionne et que son gouvernement souhaite respecter cette façon de faire.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a laissé entendre que le projet de loi 110 abolissant le modèle d'un cégep régional n'affecterait pas la gouvernance du Cégep de Lanaudière, lors d'un point de presse tenu à Berthierville, le 3 décembre. À cet effet, M. Charest a déclaré que le projet de loi n'est pas un absolu. «Je suis au fait de cette réalité que vous avez trois antennes et un mode de fonctionnement qui est particulier à la région et qu'on va vouloir respecter. Je veux rassurer les gens de la région : la loi va s'adapter à la région et ce n'est pas la région qui devra s'adapter à la loi. Le modèle actuel peut très bien rester», avait-il affirmé lors de la rencontre avec les médias.

Une annonce bien accueillie

Pour le président du conseil d'administration du Cégep régional de Lanaudière, Me François Duval, cette annonce se veut un grand pas dans la bonne direction. «Nous sommes heureux de prendre connaissance de la position avancée par M. Charest. Nous comprenions mal la nécessité de l'abolition de notre modèle. Nous sommes le seul cégep régional, et la formule a démontré qu'elle fonctionne très bien. Nous sommes disposés à déployer les efforts pour améliorer notre façon de faire, mais sans ébranler les fondements de notre cégep», commente-t-il.

Rappelons que le conseil d'administration du Cégep régional de Lanaudière avait pris position sans équivoque, le 25 novembre, sur le maintien actuel de gouvernance du Cégep et a adopté un mémoire afin de le soumettre aux autorités gouvernementales. Rappelons également que le modèle de gouvernance actuel défini dans le chapitre 2 de la «Loi sur les collèges prévoit la constitution de conseil d'établissement, de commission des études et de direction pour chacun des trois collèges, Joliette, L'Assomption et Terrebonne.(K.R.)

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités