5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Mouvement pour redorer la profession d’enseignant
Denis Caron, directeur des ressources humaines au Cégep régional de Lanaudière, Dave Rooney, président du syndicat des enseignants de la constituante de Terrebonne, Céline Desjardins, adjointe à la direction de la constituante de Terrebonne, ainsi que Bernard Lachance, directeur général du Cégep régional de Lanaudière.

Mouvement pour redorer la profession d’enseignant

Véronique Bérubé

Mardi 7 avril 2009

 « ENSEIGNER AU COLLÉGIAL... UNE PROFESSION ESSENTIELLE »

Insistant sur le fait qu'enseigner est une profession valorisante et tournée vers l'avenir, les administrateurs du Cégep régional de Lanaudière, de connivence avec le syndicat des enseignants, ont récemment lancé une initiative visant à inciter les jeunes à choisir cette carrière.

 «Nous avons un trésor de la région entre nos murs, la jeunesse. Le développement de la société et la reconduite de la vie collective passe par eux, et par les enseignants, qui, on l'oublie souvent, sont les artisans premiers de la société dans laquelle on vit. Nous avons un problème avec la valorisation de l'enseignement au Québec depuis quelques années. La société québécoise entretient malheureusement certains préjugés sur le travail des enseignants», a expliqué d'entrée de jeu Bernard Lachance, directeur général du Cégep régional de Lanaudière, lors du point de presse du 1er avril. «Nous avons travaillé avec le syndicat autour de cette question et avons décidé de lancer un plan d'action dans le but de valoriser ce que font les enseignants», a-t-il poursuivi.

Aptitudes spécifiques

Selon ces intervenants, la profession d'enseignant exige des aptitudes qui dépassent le simple champ de compétences dans une discipline donnée, ce qui expliquerait aussi la pénurie actuelle. «Nombreux sont les enseignants qui abandonnent après quelque temps, se rendant compte que c'est beaucoup plus exigeant qu'ils ne l'auraient cru», a soutenu Denis Caron, directeur des ressources humaines au Cégep régional de Lanaudière.

«Nous voulons créer un "momentum". Nous souhaitons sensibiliser la population, car l'éducation souffre d'un certain détachement général, alors que c'est un outil institutionnel fondamental. La vocation et le feu sacré existent toujours au sein du corps enseignant de Lanaudière. Il y a un consensus à l'interne comme quoi l'enseignement est une profession essentielle», a souligné Dave Rooney, président du syndicat des enseignants de la constituante de Terrebonne. Celui-ci a d'ailleurs mentionné qu'il existe un problème de recrutement dans plusieurs secteurs, notamment ceux qui connaissent une carence de la main-d'œuvre.

Le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne comptera 1 200 étudiants l'an prochain, tandis que ce chiffre ne devait être atteint qu'en 2023, selon des prévisions ministérielles remontant à quelques années. En raison de cette pénurie, le Cégep de Terrebonne embauche chaque année des dizaines de bacheliers n'ayant pas de formation en pédagogie, à l'instar des commissions scolaires de la région. «Bien qu'ils soient nombreux à détenir une maîtrise, ils ont tous un baccalauréat au minimum, et nous les encadrons de près», a conclu M. Caron.

Rappelons qu'à pareille date l'an dernier, Dave Rooney faisait une sortie dans les médias afin de dénoncer la surcharge de travail des enseignants dans le milieu collégial.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités