1° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

On craque pour le homard au Cégep de Terrebonne
La Fondation du Cégep de Terrebonne a réussi son pari en organisant sa première soirée aux homards. (Photo : Gilles Fontaine)

On craque pour le homard au Cégep de Terrebonne

Mardi 4 juillet 2017

La Fondation du Cégep à Terrebonne organisait, le 16 juin, la première édition de son Festin de homards. Plus d’une centaine de personnes ont craqué pour la chair tant prisée de ce crustacé.

Cette soirée «maritime» se tenait au Cégep et a permis d’amasser la somme de 10 800 $. «C’était notre première activité de financement. C’est un autre moyen de rejoindre la communauté d’affaires», a mentionné Stéphanie Beauchemin, coordonnatrice.

Les discours ont été brefs pour laisser place à un moment convivial et chaleureux… surtout pour les homards! C’est un ancien du Cégep qui s’est d’ailleurs chargé de l’animation, Maxime Lalonde, Mascouchois d’origine qui a longtemps été à la barre de l’émission du matin à Sherbrooke sur les ondes d’ÉNERGIE. «C’est grâce à un prof d’ici, David Vallerand, que je fais ce métier et que j’ai pu rencontrer des personnes de grands talents. C’est certain que c’est spécial d’être au Cégep et de vous jaser», a-t-il dit aux invités. Petite révélation de la soirée : il semblerait que Max soit, dans un avenir très rapproché, de nouveau Mascouchois.

Une table des anciens était réservée à d’anciens étudiants du Cégep. Non pas qu’ils soient vieux, au contraire, mais ils représentent néanmoins une génération d’étudiants postsecondaires qui sont demeurés à Terrebonne pour parfaire leurs connaissances.

Il y avait donc des tabliers pour tout le monde, certains portaient même un tablier confectionné par leur mère. Plusieurs ont d’ailleurs constaté le grand talent de couturière de la mère du député de Masson, Mathieu Lemay.

Ce fut une soirée où l’on a entendu toutes sortes d’histoires de pêche aux homards, et où les plus experts aidaient les autres, demeurés perplexes devant leur pince rouge. Bref, les invités se sont sentis comme s’ils étaient sur le bord de la mer. (GF)

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités