-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’Ulysse performe au-delà des attentes
Les joueurs de l’Ulysse performent au-delà des attentes depuis le début de la saison 2008-2009. (Photo : Kevin Riopel)

L’Ulysse performe au-delà des attentes

Kevin Riopel

Mardi 6 janvier 2009

Les succès que connaît l'Ulysse de La Plaine à sa première année d'existence dans la United Junior Hockey League ont de quoi surprendre, si bien que l'équipe planifie de se joindre à la Eastern Junior Hockey League dès l'an prochain.

Depuis le début de la saison, l'équipe de l'Ulysse de La Plaine s'est toujours tenue à proximité du sommet au classement. D'ailleurs, elle a enregistré 33 points depuis le début de la saison, soit 3 de plus que les Jets de Jamestown, qui suivent au second rang. Le fait est que les joueurs se sont développés plus rapidement que prévu, comme le mentionne le président de l'Ulysse, François Marcoux : «Faire partie de la United Junior Hockey League permet à nos joueurs d'évoluer dans un calibre supérieur. Nos gars ont majoritairement 16 et 17 ans et ils arrivent à avoir le dessus sur des joueurs de 18 à 20 ans. C'est exceptionnel, et je dois avouer que nos résultats sont au-delà de toute espérance. En début de saison, nous avions confié que pour nous, gagner 5 à 10 parties serait exceptionnel et nous en sommes déjà à 15 gains cette année. Le solide encadrement sur la glace dont bénéficient les jeunes n'est pas étranger aux performances de l'Ulysse. De plus, ils passent plus d'une heure par jour sur la glace afin de s'entraîner et d'améliorer leur jeu.»

Les responsables de l'équipe se questionnent d'ailleurs sur la pertinence d'évoluer dans une ligue où les équipes américaines sont nettement moins performantes que les quatre formations québécoises s'y retrouvant. «L'Ulysse sert de projet pilote, et nous en sommes à compléter l'an un. Nous apporterons des ajustements pour la saison 2009-2010. Pour le bien des joueurs, il sera certainement nécessaire de changer de ligue. Nous allons participer à une partie d'exhibition prochainement afin de voir si nous sommes de calibre avec les équipes de la Eastern Junior Hockey League. Dans le cas où le test serait concluant, il a fort à parier que nous y ferons le saut dès l'an prochain», analyse M. Marcoux.

Vers une ligue québécoise

Pour François Marcoux, les performances des équipes québécoises lui font dire qu'il aimerait, d'ici deux ans, que le Québec se dote d'une ligue semblable afin de permettre aux joueurs de se développer chez eux, tout en poursuivant avec succès leurs études. «Le Québec à beaucoup à apprendre de ce genre de ligue, et j'aimerais que nous possédions une telle structure au Québec. Je crois que d'ici deux ans, nous serons en mesure de créer une ligue composée de huit équipes. Ça serait le meilleur des deux mondes, puisque les joueurs pourraient tirer profit d'un très haut niveau de compétition tout en accordant une grande importance à leurs études. Étudier est et sera toujours la priorité dans le cas de l'Ulysse, et nous voulons étendre cette volonté de réussir académiquement pour les jeunes», conclut-il.

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités