4° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un projet qui ne reste pas sur la glace
Marie-Neige Gariépy, Thierry Lauzon, directeur-adjoint, Éric Barrette, directeur de l’école du Coteau, Nathalie Nobert, directrice-adjointe et Yves St-Denis, président de la Commission scolaire des Affluents, en compagnie d’élèves de la concentration musique. (Photo : Kevin Riopel)

Un projet qui ne reste pas sur la glace

Kevin Riopel

Mercredi 11 février 2009

CONCENTRATION HOCKEY À DU COTEAU

Une trentaine de filles et garçons de 1er, 2e et 3e secondaires de l'école du Coteau chausseront les patins sur une base régulière pendant leurs heures de cours, et ce, dès septembre, moment où la concentration hockey verra officiellement le jour.

Après la concentration musique, qui connaît un succès éclatant, les élèves du secondaire de la MRC Les Moulins auront maintenant la chance de s'épanouir dans la concentration hockey. Cette nouvelle avenue permettra aux jeunes qui y seront inscrits de raffiner leurs techniques, d'augmenter leurs connaissances du jeu et d'améliorer leur condition physique. Le programme ne s'arrête cependant pas là, comme l'explique Thierry Lauzon, directeur-adjoint et responsable du programme. « La concentration hockey, comme celle de musique, va renforcer le sentiment d'appartenance à l'école en plus d'améliorer la motivation et la persévérance scolaire des élèves et, ultimement, favoriser leur réussite scolaire. Tous pourront s'inscrire dans ce programme et aucune aptitude se rattachant au hockey n'est nécessaire. Nous voulons mettre l'emphase sur la participation plutôt que sur les performances », souligne-t-il.

Des heures de glace

Les parents des élèves inscrits à ce programme devront débourser un montant avoisinant les 425 $. Cette somme permettra aux joueurs de passer une centaine d'heure par année sur la glace de l'aréna de Mascouche, soit l'équivalent de six heures par cycle de neuf jours, en plus de leur assurer le transport en autobus d'un établissement à l'autre.

Les 32 élèves qui feront partie du programme concentration hockey ne seront pas laissés à eux-mêmes sur le plan académique. En effet, ils bénéficieront d'un encadrement spécifique qui inclut des cours de récupération ainsi que du tutorat. « Chaque jeune du programme devra être en situation de réussite en français et en mathématiques. De plus, les professeurs procéderont à des suivis avec eux afin de ne pas négliger leur réussite scolaire. Je tiens d'ailleurs à remercier les enseignants qui, par leur dévouement, font en sorte qu'un tel programme est possible », mentionne le directeur de l'école du Coteau, Éric Barrette.

Une vision à long terme

En attendant de pouvoir bénéficier de ce programme, une idée que n'écarte pas la direction de l'école, les élèves des 4e et 5e secondaires pourront eux aussi pratiquer leur sport préféré en activité parascolaire. « Il est plus difficile d'incorporer ce genre de programme à l'horaire des élèves du deuxième cycle. Nous nous donnons trois ans pour voir de quelle manière nous pouvons leur offrir la possibilité de poursuivre leurs études dans la concentration hockey », conclut M. Barrette.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités