<![CDATA[Journal La Revue - Politique]]> http://www.larevue.qc.ca/politique-s3.php Sat, 26 May 2018 13:27:49 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Politique]]> http://www.larevue.qc.ca/politique-s3.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Mathieu Traversy, prêt pour la prochaine campagne ]]> <p>Gilles </p><p>Fontaine</p><p>presse@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/politique_mathieu-traversy-pret-pour-prochaine-campagne-n46985.php Le 17 mai, le Parti Québécois de Terrebonne procédait à son investiture en vue de la prochaine campagne électorale. C’est sans surprise que l’actuel député de Terrebonne, Mathieu Traversy, a été élu candidat par acclamation, et ce, en présence de la vice-chef du parti, Véronique Hivon, et du candidat du parti dans Prévost, Paul St-Pierre Plamondon. Une centaine de personnes étaient présentes au Bâtiment B de l’Île-des-Moulins.

C’est Véronique Hivon qui avait le mandat de présenter le candidat élu. En très grande forme, la vice-chef a plaidé sur les valeurs progressistes du Parti Québécois. «La Coalition Affaiblissement Québec et les libéraux sont identiques. Que ce soit en santé ou pour les services de garde, tout ce que ces deux partis font, c’est de pousser les gens vers le privé. Lorsque le PQ parle de développement des enfants, la Coalition Affaiblissement Québec nous parle de modèle d’affaires et de profits. Ce n’est pas la vision du Parti Québécois.»

«Plusieurs disent que le PQ est un parti moribond, un parti d’une seule génération. Ce que je vois ici me montre le contraire», a-t-elle souligné avant de présenter Mathieu Traversy.

Rien pour acquis

«Notre campagne est commencée depuis déjà quatre ans et elle se poursuit. Localement, je crois que nous avons un excellent bilan. Nous avons donné un bon service aux citoyens, nous avons réussi à améliorer la qualité de vie de nombreux d’entre eux, notamment par la construction et l’agrandissement de CPE et d’écoles, en maintenant constamment la pression sur le gouvernement, comme nous le faisons pour la 19», a souligné M. Traversy.

«La prochaine campagne va se mener du début jusqu’à la fin, ajoute le député. À Terrebonne, depuis 2008, je ne tiens rien pour acquis. Je n’ai jamais eu la certitude de l’emporter chaque fois», a-t-il mentionné.

«Nous avons beaucoup de décisions à prendre relativement à notre langue, à la laïcité, à la nation québécoise, soit une classe moyenne forte, l’égalité des chances et le développement du plein potentiel des jeunes. Il y a le statu quo fédéral qui ne nous aide pas. Je sais que certains sont fatigués d’en entendre parler, mais la situation est bien réelle. De plus, après 15 ans d’un gouvernement de comptables, un gouvernement qui a fait subir l’austérité à la population, l’heure est venue de donner de l’oxygène à nos familles», a conclu Mathieu Traversy, qui sera également de l’organisation de la campagne du Parti Québécois.

]]>
Tue, 22 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Les trois solidaires qui souhaitent vous représenter ]]> <p>Jean-Marc Gilbert</p><p>media@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/politique_trois-solidaires-qui-souhaitent-vous-representer-n46983.php Kassandra Torok, Stéphane Durupt et Kévin St-Jean seront candidats pour Québec solidaire respectivement dans les circonscriptions de Terrebonne, de Masson et des Plaines en vue des élections provinciales, cet automne. Ils ont été confirmés comme tels lors d’une assemblée d’investiture qui s’est tenue devant une quarantaine de militants, le 19 mai, à Terrebonne.

Kassandra, la plus jeune des trois, est une étudiante en sciences humaines au Cégep Marie-Victorin. Depuis qu’elle s’intéresse à la politique, la Terrebonnienne dit avoir été «immédiatement conquise» par ce que Québec solidaire propose. «Le projet de société ne peut se faire que dans un Québec plus vert, plus juste et indépendant», affirme-t-elle.

Stéphane Durupt, un Français d’origine qui habite au Québec depuis 18 ans et à Mascouche depuis 3 ans, a décidé de se lancer en politique active surtout pour une raison : l’environnement. «Je crois que le plus grand défi de l’humanité est les changements climatiques.» Il a aussi l’intention de se battre pour l’ajout de 250 lits plutôt que les 150 actuellement prévus dans le projet d’agrandissement de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur.

Kévin St-Jean, qui complète actuellement une maîtrise en science politique, avoue pour sa part avoir «honte de la classe politique actuelle». Le changement qu’il veut proposer passe notamment, dans sa circonscription, par une meilleure desserte de transport en commun. Il s’est aussi engagé, s’il est élu, à remettre le tiers de son salaire annuel de député à sa communauté.

Autres candidats

Notons que l’assemblée a aussi permis de confirmer les investitures d’Olivier Huard dans Repentigny et de Marie-Claude Brière dans L’Assomption, complétant ainsi les candidatures de Québec solidaire dans Lanaudière. Le député de Mercier, Amir Khadir, s’est adressé aux militants. «Ce que nous avons semé depuis 15 ans pousse avec énergie. Certains bourgeons commencent à fleurir», a-t-il illustré, rappelant que Québec solidaire a souvent mieux fait que ce que les sondages prédisaient. Il a aussi encouragé les militants à faire la promotion du programme de Québec solidaire pour rallier le plus grand nombre de gens en vue du scrutin provincial d’octobre.

]]>
Tue, 22 May 2018 00:00:00 -0400