<![CDATA[Journal La Revue - Politique]]> http://www.larevue.qc.ca/politique-s3.php Sun, 26 Mar 2017 22:50:48 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Politique]]> http://www.larevue.qc.ca/politique-s3.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Le français au cœur des discussions ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/politique_francais-au-coeur-discussions-n41134.php Le mardi 14 mars dernier, le député de Montcalm, Luc Thériault, accueillait à Mascouche le rassemblement 101 victoires pour le français.

Orchestré par le député Mario Beaulieu, ce rassemblement constitue une démarche de mobilisation pour le français. Il s’inscrit dans le cadre de la campagne de promotion de l’indépendance.

]]>
Tue, 21 Mar 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Luc Thériault perd son poste de leader parlementaire ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/politique_luc-theriault-perd-son-poste-leader-parlementaire-n41163.php C’est sans surprise que la nouvelle chef du Bloc Québécois, Martine Ouellet, a retiré le poste de leader parlementaire des mains du député de Montcalm, Luc Thériault. C’est maintenant le député de Joliette, Gabriel Sainte-Marie, qui occupera cette fonction, tel qu’annoncé le 19 mars.

Si le député de Terrebonne, Michel Boudrias, avait clamé haut et fort son appui à Martine Ouellet, il n’en avait pas été de même du côté de M. Thériault, qui trouvait d’ailleurs prématuré de procéder à une élection à la direction de la formation politique dès cette année. Le député de Montcalm s’opposait également à ce que Martine Ouellet conserve son siège à l’Assemblée nationale tout en portant le chapeau de chef du Bloc Québécois. Joint par le journal La Revue, il fera part de ses commentaires plus tard cette semaine.

Rappelons que le leader est chargé de la mise en place d’une stratégie parlementaire et que ce poste requière une grande connaissance des dossiers pour amener le caucus à réagir rapidement aux enjeux d’actualité. «Ça nous prend quelqu’un de rigoureux et de très impliqué pour ce poste. Le choix de Gabriel Ste-Marie s’impose par sa proactivité et son sens de l’analyse», a affirmé la chef.

D’autres nominations

Par ailleurs, Martine Ouellet a également annoncé la nomination de Xavier Barsalou-Duval, député de la circonscription de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères, à titre de chef parlementaire. «Il aura donc pour fonction de s’occuper des dossiers demandant une intervention immédiate sur la colline. De plus, il s’exprimera au nom de la chef et du parti à Ottawa, autant en Chambre que lors de mêlées de presse, par exemple», a-t-on indiqué.

Enfin, la chef bloquiste a arrêté son choix sur la députée de Manicouagan, Marilène Gill, pour occuper la fonction de whip, dont le travail est de coordonner les travaux des députés tant au niveau parlementaire qu’à l’extérieur de la Chambre.

Martine Ouellet proposera par ailleurs à l’équipe parlementaire que Louis Plamondon maintienne ses fonctions de président du caucus. (VT)

]]>
Tue, 21 Mar 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Abolir la «taxe famille» et réinvestir massivement, exige Traversy ]]> <p>Jean-Marc Gilbert</p><p>media@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/politique_abolir-taxe-famille-reinvestir-massivement-exige-traversy-n41164.php Le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, demande au moins deux choses au ministre des Finances, Carlos Leitão, en vue du budget équilibré que ce dernier déposera le 28 mars prochain : la modulation des tarifs des services de garde en fonction du revenu, que plusieurs appellent la «taxe famille», ainsi qu’un réinvestissement majeur en éducation et en santé.

L’ancien porte-parole de l’opposition en matière de famille milite depuis plusieurs années pour un retour à l’universalité des tarifs des services de garde pour assurer l’égalité des chances aux jeunes familles québécoises.

Il croit aussi que le gouvernement se doit de réinvestir dans les services publics, surtout dans les domaines de l’éducation et de la santé.

«Plusieurs établissements scolaires ont besoin d’amour», dit M. Traversy, en parlant autant des écoles primaires et secondaires que du Cégep de Terrebonne.

En matière de santé, il souhaite que les aînés puissent jouir d’une meilleure qualité de vie. Si des sommes ont été investies au cours des dernières années dans les soins à domicile, Mathieu Traversy se demande si elles sont suffisantes. «Selon les échos que j’ai sur le terrain, certains organismes communautaires ont l’impression de devenir des zones de débordement», déplore-t-il.

Des projets qui n’avancent pas

Par ailleurs, M. Traversy répète que plusieurs projets fort attendus dans la région font du surplace depuis plusieurs années, citant en exemple l’ajout de 150 lits à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, le prolongement de l’autoroute 19 et l’élargissement de la route 337.

«Nous avons une croissance fulgurante de la population, mais les services ne suivent pas la cadence. Le gouvernement doit remettre les priorités du 450 nord au sommet de la pyramide. Les libéraux ont laissé tomber les gens de la Rive-Nord», tonne le député péquiste.

«Après les coupes, le bonbon»

Pour ce qui est des probables baisses d’impôt qui seraient annoncées lors de la présentation du budget, selon certains médias, Mathieu Traversy ne serait pas surpris que ce soit le cas, à 18 mois des prochaines élections provinciales. «C’est de la vieille politique, cette distribution de bonbons. Le gouvernement a fait des coupes pour mieux redonner ensuite. Mais les gens ne sont pas naïfs et l’électorat est mature», conclut le député péquiste de Terrebonne.

]]>
Tue, 21 Mar 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[La CAQ espère un répit pour les familles ]]> <p>Gilles </p><p>Fontaine</p><p>presse@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/politique_caq-espere-un-repit-pour-familles-n41166.php Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, déposera le budget 2017 le 28 mars prochain à l’Assemblée nationale. Si, comme pour tous les budgets, les attentes sont grandes, le député caquiste de Masson, Mathieu Lemay, espère surtout qu’on soutienne mieux les familles.

La CAQ estime que le surplus budgétaire atteindra la barre des 2,2 G$, après le versement d’un montant de 1,6 G$ au Fonds des générations.

Baisse d’impôt immédiate

«À la CAQ, notre position est claire : le gouvernement doit prioriser une baisse d’impôts immédiate. Selon les dernières statistiques de 2015, le Québec est encore en queue du peloton sur la scène canadienne quant au revenu disponible par habitant (venant au 11e sur 13 provinces et territoires). Au Québec, la région de Lanaudière se retrouve sous la moyenne provinciale (au 8e rang sur 17 régions administratives). Il faut que les libéraux réagissent à cette situation.»

Or, pour le deuxième groupe d’opposition officielle, un montant de 1,7 G$ devrait être alloué en baisse d’impôts. «Ça représente 500 $ par personne et 1 000 $ par famille. Il est vrai que des investissements sont nécessaires dans certains services. Par contre, les familles ont droit à un temps de répit. Il est important d’aider les familles. Elles auront davantage d’argent dans leurs poches et pourront en disposer comme elles le veulent.»

Quant au reste du surplus, soit environ 500 M$, une enveloppe de 100 $ devrait être accordée à chaque élève du primaire et du secondaire pour l’achat de fournitures scolaires, ce qui représente une somme d’environ 90 M$.

«De plus, nous pensons qu’un autre 300 M$ devrait servir à la mise en place la maternelle 4 ans», précise M. Lemay.

Pas de hausses de tarifs

Une autre grande attente de la CAQ concerne les tarifs. «Nous souhaitons également qu’il n’y ait pas d’augmentations de tarifs en 2018. Même si le gouvernement libéral nous dit ne pas avoir augmenté les impôts, les hausses de tarifs que les Québécois subissent depuis plusieurs années ont aussi pour but de faire augmenter les revenus. Or, la consigne doit se rendre jusqu’aux sociétés d’État.»

Budget «électoral»

Est-ce que le prochain budget sera «électoral»? Même s’il restera encore un budget avant les prochaines élections, Mathieu Lemay le présume. «Les libéraux ont retardé l’abolition de la taxe santé dans ce but-là, alors oui, c’est une grande possibilité.»

Donc, les attentes sont grandes à la CAQ pour que ce budget soit étiqueté «individus et familles».

]]>
Tue, 21 Mar 2017 00:00:00 -0400