<![CDATA[Journal La Revue - Économie]]> http://www.larevue.qc.ca/economie-s7.php Wed, 26 Sep 2018 11:37:52 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Économie]]> http://www.larevue.qc.ca/economie-s7.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Un Gala Vision à saveur de Reflet économique]]> Pénélope Clermont http://www.larevue.qc.ca/economie_un-gala-vision-a-saveur-reflet-economique-n48584.php La soirée de lancement de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins du 19 septembre a également été l’occasion de dévoiler les finalistes du Gala Vision, lequel récompense les entreprises, les hommes et les femmes d’affaires qui se sont démarqués par leurs engagements et leurs actions dans la communauté moulinoise.

Organisatrice du gala annuel, la CCIM unit ses forces à celles du Reflet économique des Moulins, qui, en partenariat avec le Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM), comptait tenir un gala pour souligner l’excellence des entreprises et manufacturiers d’ici à l’occasion de son 35e anniversaire. On annonce un événement animé par Dominic Sillon, du duo Dominic et Martin, riche en émotions, dans une ambiance festive et prestigieuse, afin de célébrer les efforts et la prospérité des entreprises d’ici.

C’est devant une foule dynamique que les quelque 70 finalistes du Gala Vision, lequel se déroulera le 16 novembre au Théâtre du Vieux-Terrebonne, ont défilé sur le tapis rouge. Gilles Bordonado, éditeur du Reflet économique des Moulins et de La Revue de Terrebonne, a agi comme maître de cérémonie.

Les finalistes sont…

Dans la catégorie «Commerce de détail et industrie de la restauration», les finalistes sont Au Coq des Moulins, Dépanneur Patenaude et Piscines Rive-Nord. Impôt Direct TED, Gestion en Infrastructures Souterraines et Les Contructions Lacourse sont nommés pour «Entreprise de services – 15 employés et moins». Du côté d’«Entreprise de services - 16 employés et plus», ACGM - Plomberie & Chauffage, Diesel Terrebonne, École Vision Terrebonne, EFEL Experts-conseils, Équipe Microfix, PRAXIS Clinique de santé familiale, RE/MAX D'ICI et Voyages Terre & Monde pourraient l’emporter.

Dans la catégorie «Manufacturier - Croissance et investissement», la course se joue entre Art Inox, Concept SGA, De La Fontaine et Associés (Intermat), Fabelta systèmes de fenestration, Les produits Zitta, LR-TEK, Nita, Produits chimiques Aria, TERGEL, Tribor Design et Usinage Laurentides. Les Portes Alain Bourassa, Nita, Positech Innovation et Unitrans sont pour leur part en compétition pour le prix «Manufacturier - Développement de nouveaux marchés et exportations». Dans la catégorie «Manufacturier - Innovation de produits et technologies», les finalistes sont Les Portes Alain Bourassa, Produits chimiques Aria, Tecksoft et Usinage Laurentides.

Les plus jeunes aussi représentés

Le prix «Nouvelle entreprise (2 ans et moins)» pourrait aller à Agence LoKaass, Annick - Conception graphique, Chanor Constructions, Espazio Design, La Boîte kCal, Rinocharge ou XAV Solutions. Parmi la «Relève entrepreneuriale», les nommés sont Éducazoo, Le Groupe Roger Faguy et Steamatic Lanaudière.

Le volet communautaire et social ne sera pas en reste non plus avec la catégorie «OBNL et entreprise d'économie sociale» dans laquelle figurent AMINATE, Dianova Canada, Dysphasie Lanaudière, Coopérative de solidarité Le Chez-Nous du Communautaire, Les Œuvres Galilée, M.O.M.S, Parenfants de Mascouche, la Société de développement culturel de Terrebonne et Uniatox.

Pour le prix «Ordre professionnel», on retrouve en lice BG Architectes,

Clinique Vétérinaire de Mascouche, EFEL Experts-conseils et PRAXIS Clinique de santé familiale.

Affaires au féminin et Aile Jeunesse

Les comités Affaires au féminin et Aile Jeunesse de la CCIM remettront également des prix. Pour le premier, les nommées sont Carole Joubert (Clinique Vétérinaire de Mascouche), Ingrid Gagné (BG Beauté – Misencil), Sylvie Desroches (Fabelta systèmes de fenestration), Karine Rivest (École Vision Terrebonne), Katty Gariépy (Revêtements Illusion), Loanie Beaulieu et Joanie Asselin (Éducazoo), Martine Sgaraglia (Concept SGA) et Sonia Leblanc (Piscines Rive-Nord). Quant au second, on retrouve en lice Emmanuel Brien et Simon Beauregard (Art Inox Design), Éric Demers (Steamatic Lanaudière), Jonathan Chauvette (Groupe Eugénie), Mathieu Roussel (Tribor Design) et Stéphanie Chartrand (Espazio Design).

Les billets du Gala Vision, spécial Reflet économique seront en vente au cours des prochains jours sur le site de la CCIM : www.ccimoulins.com.

]]>
Tue, 25 Sep 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[QUE SONT-ILS DEVENUS? Au service du transport collectif]]> Gilles Fontaine http://www.larevue.qc.ca/economie_que-sont-ils-devenus-au-service-transport-collectif-n48566.php Le Mascouchois Denis Andlauer connaît bien le transport collectif. Il a commencé sa carrière chez Keolis à Lyon en France, en 1993, et l’a poursuivie au Québec au début des années 2000.

Diplômé en mécanique d’entretien, il amorce sa carrière à la Société nationale des chemins de fer français, tout en poursuivant des études à l’École d’ingénieurs et des études en management.

À la suite de ses études, il réalise un stage chez Keolis en 1993 pour y être embauché par la suite.

Denis Andlauer s’installe définitivement à Mascouche en 2011 après quelques années dans la région de Québec. Jusqu’en 2014, il aura été impliqué à la direction de Keolis au Québec et a été entre autres chargé de l’intégration des Autobus Gaudreault.

«Chez Keolis, nous dit-il, je n’ai jamais eu la prétention de savoir tout faire, évidemment. Le fait d’avoir monté des équipes compétentes sur lesquelles je pouvais compter et de m’être entouré de gens engagés autour d’une même vision, le service à la clientèle, me rend fier.»

Pendant ses années à la direction de Keolis, Denis Andlauer a aussi joué un rôle important dans le transport interurbain de la région et ainsi facilité la mobilité des usagers.

M. Andlauer est par ailleurs le président fondateur de la Fondation du Cégep à Terrebonne. «Les étudiants sont des utilisateurs du transport en commun et ils m’inspirent. De mon côté, je trouvais très noble de m’associer à la formation et à l’éducation des jeunes qui représentent notre avenir. J’ai rapidement dit oui à ce projet», se souvient-il. Il a aussi été le président de la première campagne de financement de la Fondation.

Depuis 2015, Denis Andlauer œuvre au sein de CDPQ Infra, notamment sur le projet du Réseau express métropolitain (REM). Grand défenseur du transport en commun, il montre l’exemple et utilise le train tous les jours pour se rendre au centre-ville de Montréal. «C’est une 1 h 20 où je peux prendre mon temps, lire un peu, écouter de la musique ou préparer doucement ma journée de travail. Prendre le train et le transport en commun, c’est zéro anxiété pendant le transport et après le transport, surtout pour se trouver un stationnement abordable, ce qui n’existe plus beaucoup au centre-ville.»

Quant au REM, il sait que le projet est immense, mais est prêt à relever le défi. «Je ne suis pas carriériste, mais j’aime beaucoup ce que je fais. J’ai toujours donné le meilleur de moi, parce qu’au fond, après le travail, il reste toujours quelque chose», conclut Denis Andlauer.

]]>
Tue, 25 Sep 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[ENTREPRENEUR D'ICI : Équiper son VR de A à Z]]> Jean-Marc Gilbert http://www.larevue.qc.ca/economie_entrepreneur-ici-equiper-son-vr-a-a-z-n48577.php Que ce soit pour un climatiseur, une génératrice, une antenne satellite ou des panneaux solaires pour permettre une autonomie énergétique, Michel Bergeron et l'équipe de VR Terrebonne offrent 1 200 pièces et accessoires de camping pour transformer votre véhicule récréatif en Cadillac des VR.

M. Bergeron était déjà un fin connaisseur en matière d'antennes satellites lorsqu'il a fait l'acquisition d'une entreprise établie à Laval, il y a plus de 30 ans.

De fil en aiguille, il a élargi son champ d'activité pour devenir la référence en matière de pièces et accessoires destinés aux VR. «On peut tout trouver de A à Z ici. Si on ne l'a pas en magasin, on le commande et on le reçoit le lendemain matin», explique M. Bergeron en exhibant son catalogue de produits de toutes sortes que les amateurs de VR peuvent aussi acheter par le biais du populaire site Web de l'entreprise, en ligne depuis 2015. «On a des commandes tous les jours, même de la part de gens des régions plus éloignées», dit fièrement M. Bergeron, dont le commerce est installé dans le parc industriel Lachenaie, sur la rue Nationale, depuis 2012.

M. Bergeron y exploite aussi deux autres divisions à travers lesquelles il fait la vente de quadriporteurs et d’accessoires s'y rattachant, de même que d’antennes satellites destinées aux VR.

Plusieurs services

En plus de vendre tout ce qui se rattache aux VR, à part les véhicules comme tels, M. Bergeron et son équipe de sept à huit employés pendant la saison forte font l'installation de tous les produits vendus en magasin. «On installe tout et on peut aussi faire des réparations. La seule chose à laquelle on ne touche pas, c'est la mécanique», mentionne M. Bergeron. Le personnel est également formé pour assurer l'entretien et offre même un service de thermographie infrarouge pour permettre de déceler les possibles infiltrations d'eau.

Grandement achalandé de mai jusqu'à octobre, le commerce demeure ouvert à longueur d'année pour desservir les clients qui veulent profiter de la saison hivernale pour apporter quelques améliorations à leur VR.

]]>
Tue, 25 Sep 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[La CCIM révèle ses grands rendez-vous ]]> <p>Pénélope Clermont</p><p>journaliste@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/economie_ccim-revele-ses-grands-rendez-vous-n48605.php Le moins que l’on puisse dire, c’est que le premier grand événement de la saison 2018-2019 de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins était attendu. Près de 235 personnes ont profité d’une soirée en formule 5 à 8, le 19 septembre, où plaisir, retrouvailles et nouvelles rencontres étaient à l’honneur.

C’est entre autres pour dévoiler les activités à venir dans la prochaine année que la CCIM a réuni ses membres au Club de Golf Le Mirage.

Différents kiosques illustraient les grands moments du programme, regroupés dans près de 40 événements au total.

Le comité Aile Jeunesse, avec sa touche d’humour, a convié les gens à sa première édition de Parle, parle, jazz, jazz, un 5 à 7 de réseautage éclaté prévu le 26 octobre, qui sera suivi du spectacle de l’humoriste Réal Béland. Bouchées, rencontres, concours de blagues «plates» et fous rires figurent au programme.

Le comité Affaires au féminin dévoilait pour sa part sa série de dîners d’affaires. À noter à l’agenda des entrepreneures locales les rendez-vous Qui fait quoi? (26 septembre), Le père Noël est une femme (4 décembre), La passion peut mener loin avec Chantal Machabée (20 février).

Question de rendre claire sa programmation bien garnie, la CCIM a réuni ses événements sous différentes pastilles dans son dépliant : Aile Jeunesse, Affaires au féminin, Formation, Grand événement, Hors série, Accueil et intégration, Visite d’entreprise, Découverte et VIP.

«Cette année, nous avons le plaisir de vous annoncer le retour des déjeuners réseautage Lève-tôt ainsi que le poker, pour le plus grand plaisir des amateurs du jeu. L’entreprise Poker animé nous offrira ses services lors de nos deux tournois de poker du 18 octobre et du 2 mai», mentionne Marylène Dubé, agente aux communications et développement des affaires pour la CCIM.

Retour sur l’assemblée générale

La soirée du 19 septembre coïncidait également avec l’assemblée générale de la chambre de commerce, qui a terminé son année avec près de 700 membres.

Plus tôt en après-midi, le rapport annuel 2017-2018 et les états financiers avaient ainsi été dévoilés. L’organisme a clos son exercice financier 2017-2018 avec un excédent des produits sur les charges de 16 416 $. Son chiffre d’affaires s’élevait quant à lui à 241 128 $, en plus de ses activités de financement qui ont créé des revenus supplémentaires de 484 426 $.

Du côté des élections au sein du conseil d’administration, la CCIM ayant reçu sept candidatures pour sept sièges disponibles, Julien Trussart, Sylvie Paquin, Karine Rivest, Benoit Lemarier, Ludovic Paradis, Nicolas Girard et Martin Simard ont tous été élus par acclamation.

À ceux-ci s’ajoutent les administrateurs qui poursuivent leur mandat : Pierre Nevraumont, Suzanne Gobeille, Caroline Favreau, Jean-Marc Desrosiers, Philippe Paiement, Julien-Karl Bellomo-Dugré, Éric Thiffault, Christian Pimparé, Priscilla Marquis et Nathalie Poirier.

Notons que l’on connaîtra en octobre qui assurera la succession de M. Nevraumont à la présidence, ce dernier ayant fait part de son intention de ne pas reprendre son poste.

«Après 10 années à m’impliquer dans une chambre de commerce, j’avais besoin de prendre du recul», lance-t-il sur un ton positif. Celui-ci agira ainsi comme «ex officio» au sein du conseil d’administration.

]]>
Tue, 25 Sep 2018 00:00:00 -0400