<![CDATA[Journal La Revue - Sports]]> http://www.larevue.qc.ca/sports-s8.php Mon, 21 May 2018 18:14:37 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Sports]]> http://www.larevue.qc.ca/sports-s8.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[ATHLÈTE D'EXCEPTION : La persévérance, le moteur de Shawn Forest]]> Jean-Marc Gilbert http://www.larevue.qc.ca/sports_athlete-exception-perseverance-moteur-shawn-forest-n46792.php Le Mascouchois Shawn Forest pratique le karaté depuis qu'il a 5 ans. Aujourd'hui âgé de 13 ans, il détient la ceinture noire, est deuxième dan, en plus de compter quatre championnats du monde à son actif. L'an dernier, il est revenu de la Floride avec une médaille de bronze récoltée en combat et il n'a pas l'intention de s'arrêter là!

Puisqu’il ressentait un constant besoin de bouger, Shawn et ses parents ont cherché un sport qui lui permettrait de dépenser toute son énergie. Ils ont donc tenté le karaté à l'école Karaté Sunfuki qui se trouvait à deux pas de leur résidence.

Le jeune Shawn a alors trouvé dans le karaté la discipline parfaite pour lui. «J'aimais le déroulement des cours. Chaque fois que je revenais chez moi, j'avais juste hâte d'y retourner», raconte-t-il en entrevue.

Quatre mois après ses débuts, il était invité à une compétition. Aucun doute sans son esprit : il voulait y participer. «Ça a été le début de l'aventure! On ne savait pas dans quoi on s'embarquait», lance sa mère, Julie Laplante, sourire en coin.

Persévérance

En effet, les parents de Shawn ne pouvaient se douter que huit ans plus tard, il allait porter une ceinture noire et exceller dans l'art du combat, du maniement d'armes et dans les différentes formes de kata, avec ou sans musique.

Ces succès sont le fruit de dur labeur et de la persévérance qui le poussent à constamment se dépasser. «Shawn, c'est quelqu'un qui n'abandonne jamais. S'il rate quelque chose, il va continuer à persévérer, sans se décourager, jusqu'à ce qu'il réussisse», témoigne son père, Sébastien Forest, mentionnant aussi que Shawn s'entraîne de 12 à 15 heures par semaine.

En effet, après trois quatrièmes places récoltées lors de championnats mondiaux en Irlande et aux États-Unis, il a décroché sa toute première médaille de bronze dans cette compétition internationale l'an dernier. «J'étais fier. Ça me donne le goût de persévérer encore plus et de m'améliorer», affirme l'adolescent, qui porte à merveille le titre d'ambassadeur que la Ville de Mascouche lui a décerné en lui remettant une des quelque 60 bourses municipales allouées en mars dernier.

Au moment de mettre cet article sous presse, Shawn Forest se dirigeait vers Ottawa pour le championnat canadien. Son objectif : se classer, une fois de plus, parmi les quatre meilleurs pour mériter sa place aux prochains mondiaux, en novembre.

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[QUE SONT-ILS DEVENUS? : Le hockey, l'école de vie de Raphaël Joly]]> Jean-Marc Gilbert http://www.larevue.qc.ca/sports_que-sont-ils-devenus-hockey-ecole-vie-raphael-joly-n46793.php Raphaël Joly conserve d'excellents souvenirs de sa dernière saison et demie de Junior AAA, passée avec les Cobras de Terrebonne, en 2008 et 2009. Les performances du prolifique attaquant lui ont pavé la voie vers une carrière de l'autre côté de l'Atlantique, où il a découvert beaucoup plus que le hockey européen et où il joue encore, huit ans plus tard.

Acquis par les Cobras dans une transaction avec les Panthères de Saint-Jérôme tout juste avant un match entre les deux formations, Raphaël Joly s'est rapidement adapté à son nouvel environnement, inscrivant 70 points en 35 matchs en 2008-2009 et 93 points en 45 rencontres la saison suivante, sa dernière dans les rangs juniors. «On vit un choc quand on réalise que le junior est terminé. Ça m'a pris un peu de temps pour penser à ce que je voulais faire».

Sa Hollande natale

Il s'est brièvement aligné avec une équipe de la Ligue nord-américaine de hockey, mais l'opportunité de retourner en Hollande – où il a vu le jour – s'est vite offerte à lui. Après une saison avec les Devils de Nimègue et une autre avec les Trappers de Tilburg, il a joué deux ans pour le HYS de La Haye. Il a profité de son séjour pour renouer avec des membres de sa famille et apprendre la langue du pays, qu'il comprenait, grâce à sa mère, mais qu'il ne parlait pas. Sur la glace, il a aussi connu du succès, récoltant notamment 101 points en 34 parties lors de sa dernière saison à La Haye.

La discipline allemande

Mais puisque la ligue hollandaise a ensuite réduit grandement le nombre de joueurs étrangers permis, ce qui a affecté de façon importante le calibre de jeu, Raphaël Joly a choisi de poursuivre sa carrière ailleurs. Après quelques parties pour une équipe de Suède, l'attaquant a joint les rangs des Renards de Duisburg, en Allemagne, où il évolue depuis quatre ans. Il a alors découvert un mode de vie qu'il n'avait pas connu ailleurs comme joueur de hockey. «Les athlètes allemands sont très disciplinés. Ils font énormément d'entraînement hors glace et en gymnase. Ça a été "raide" au départ, mais je me suis habitué.»

Il a transposé cette discipline dans sa vie personnelle. Même s'il n'a que 29 ans et sait qu'il a encore de bonnes années de hockey devant lui, il commence déjà à penser à assurer son avenir en vue de son après-carrière. Il possède déjà une résidence dans la région de Gatineau, où il a grandi et y revient chaque été.

En plus d'apprendre l'allemand, Raphaël Joly a aussi trouvé l'amour. Il partage maintenant sa vie avec Sofia, une joueuse de soccer professionnel.

Nouveau départ

Puisqu'il est d'origine hollandaise, Raphaël a eu l'occasion de représenter son pays natal plusieurs fois sur la scène internationale. Il vient d'ailleurs tout juste de mettre la main sur le Championnat de l'IIHF (division II, groupe A). Le pays sera donc promu en division I pour l'an prochain. D'ici là, l'attaquant portera les couleurs des Saale Bulls de Halle, toujours en Allemagne. Après son contrat de deux ans, il devra décider s'il veut poursuivre sa carrière comme joueur ou peut-être tenter de devenir entraîneur, un défi qui pourrait l'intéresser.

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Une carrière à coups d’effort et de passion ]]> Pénélope Clermont http://www.larevue.qc.ca/sports_une-carriere-a-coups-effort-passion-n46799.php C’est tout un pan de l’histoire sportive québécoise auquel on a droit avec le récit professionnel, pourrait-on dire, de la journaliste de RDS Chantal Machabée. Dans Désavantage numérique, la passionnée de hockey dévoile le chemin qu’elle a parcouru, de ses débuts comme statisticienne bénévole chez les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent jusqu'à son rêve, la couverture du Canadien de Montréal.

L’idée de se raconter dans un livre lui est venue de son collègue de La Presse + Guillaume Lefrançois. Si elle n’était pas convaincue au départ, la Terrebonnienne a accepté de se livrer, «pour voir», admet celle qui a pris plaisir à se replonger dans ses souvenirs. «J’ai revu ma première émission à RDS. C’était tellement primitif comme moyens, mais j’en retire une certaine fierté. Ça fait 29 ans et je suis encore là. Ça a tellement évolué! Je suis contente d’avoir su m’adapter à tous ces changements», confie-t-elle.

«C’est émouvant de voir ta carrière sur papier et de la partager avec les gens, poursuit-elle. Il y a un endroit où je ne voulais pas aller dans le livre, mais l’éditeur et Guillaume m’ont convaincue que je n’avais pas le choix parce que ça fait partie de ma carrière, c’est ma relation avec certains athlètes.»

Elle parle notamment ici d’une fausse relation qu’on lui a prêtée avec Sheldon Souray. «Je ne voulais pas que ça définisse ma carrière parce que des anecdotes comme celle-là ne sont pas arrivées souvent. Mais c’est correct, les gens n’ont pas fait de fixation avec cela», souligne-t-elle.

Tout est possible

Ce qu’elle préfère que les lecteurs retiennent de Désavantage numérique, c’est que tout est possible à qui veut y mettre l’effort. «Mes parents étaient dans les cosmétiques et les parfums, personne n’aimait le sport autour de moi. J’ai réussi à bâtir ma carrière sans l’aide de qui que ce soit et j’avais même deux strikes contre moi en étant une femme dans un monde d’hommes», reconnaît la journaliste, qui a dû trimer dur pour se rendre où elle est.

«Je travaille tous les week-ends, je n’ai pas de congés fériés, sauf le 25 décembre, mais j’ai du fun!» lance avec un sourire dans la voix celle qui couvre aujourd’hui les activités du Canadien de Montréal et de la LNH. «Je n’ai jamais autant "tripé". C’est un rêve qui se réalise», se réjouit-elle en spécifiant qu’elle aimerait rester sur le beat pour des années encore.

Lorsque ce ne sera plus le cas, elle aimerait profiter de cette expérience sur le terrain pour être à la barre d’une émission d’entrevues avec de grands sportifs, «à la Barbara Walters», compare-t-elle. «On fait des athlètes des robots, mais ce sont des personnes aussi. Les athlètes nous parlent de leur famille, de leurs enfants malades et du fait que ça fait 10 jours qu’ils ne dorment pas parce qu’ils viennent d’en avoir un autre. On les critique parfois pour des contre-performances, mais ils ne sont pas des machines», conclut Chantal Machabée.

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Plusieurs joueurs de la région en lice ]]> <p>Pierre-Luc </p><p>Chenel</p><p>redaction@larevue.qc.ca</p> http://www.larevue.qc.ca/sports_plusieurs-joueurs-region-en-lice-n46897.php Le Centre de soutien au recrutement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a dévoilé, le 7 mai, la liste des espoirs en vue du repêchage du 2 juin, à Shawinigan.

Thomas Bordeleau figure comme le plus bel espoir des joueurs et des équipes de la MRC Les Moulins. L’attaquant des Phénix du Collège Esther-Blondin est classé au 7e rang. Cependant, le hockeyeur né à Houston a décidé de se joindre au programme national de développement américain.

Son coéquipier chez les Phénix Nicolas Kingsbury-Fournier est lui aussi placé en première ronde, au 17e échelon. Maximilien Ledoux (2e ronde), Stéphane Huard Jr (3e) et Vincent Bujold (5e) sont les autres joueurs des Phénix classés avant la 6e ronde.

Liam Bergeron, Justin Charette et Massimo Siciliano sont répertoriés dans les rondes 6 à 8, tandis que Loick Bégin, Julien Blouin et Tristan Fortin figurent dans les rondes 9 à 14. Finalement, Tristan Gourdeau et William Lavigne se retrouvent parmi les joueurs admissibles.

Du côté des Conquérants des Basses-Laurentides, Alexis Bolduc, William Gagnon et Samuel Pilon se situent dans les rondes 9 à 14. Félix Trudeau, Victor Gaudreault et Maxime Lacasse sont des joueurs admissibles au repêchage.

Les Pionniers de Lanaudière ont Raphaël Clément et Jakob-Dylan Flamand classés dans les rondes 6 à 8, ainsi que Hugo Bergeron, Jérémie Côté et Steven Fournier dans les joueurs admissibles.

Romain Rodzinski (rondes 6 à 8) et Nicolas Hébert sont les joueurs du programme Ulysse répertoriés par le Centre. Simon Tassy, de l’Express du Collège Saint-Sacrement, est aussi un joueur admissible au repêchage.

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Grand déploiement de force pour les enfants malades ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/sports_grand-deploiement-force-pour-enfants-malades-n46898.php Une quarantaine de femmes et d’hommes forts se sont donné rendez-vous le 12 mai au Centre Expo Terrebonne à l’occasion de la deuxième édition de la Compéti-Force Les Moulins.

Promoteur de l’événement supervisé par l’Alliance canadienne des athlètes de force amateurs (ACAFA), RE/MAX D’ICI remettait l’ensemble des profits à Opération Enfant Soleil, la cause chérie de cette agence immobilière.

Mike Saunders, président de l’ACAFA, a confié que l’épreuve de Terrebonne était la première de cinq compétitions régionales au Québec. Celles-ci mèneront les meilleurs au championnat québécois et ensuite au championnat canadien.

Les champions de la Compéti-Force 2018 ont été Manon Papineau (poids légers), Josée De La Chevrotière (moyens) et Émilie Morin (lourds) chez les femmes, ainsi que David Villanova (légers), Olivier Giard (légers 80-), Nicolas Crisafi (moyens), Émilio Coletta (mi-lourds), Antoine Picard-Marchand (lourds), Gabriel Rhéaume (super lourds), Brian Fabro (novices lourds) et François Duchesne (maîtres légers) chez les hommes. Les compétiteurs ont déployé des énergies colossales dans les quatre épreuves de force à l’agenda, encouragés par leurs entraîneurs et les spectateurs présents.

Si le beau temps a eu un effet compréhensible sur une certaine baisse du nombre de spectateurs, Renaud Thibault, président de RE/MAX D’ICI, a souligné que la Compéti-Force a permis d’amasser 3 000 $ pour Opération Enfant Soleil. Il a remercié les précieux partenaires de l’organisation. Outre RE/MAX D’ICI et l’ACAFA, il note l’apport de la Banque Nationale, de Desjardins, des Complexes Sportifs Terrebonne, de Sports Experts Terrebonne et du journal La Revue. Il souligne le travail de plusieurs bénévoles, amis et courtiers immobiliers, dont Nathalie Théorêt, promotrice du populaire toutou Max, et Geneviève Couture, membre active du comité organisateur.

Tout ce beau monde espère un retour en force de ce rendez-vous en mai 2019 pour une troisième édition aussi chargée en émotion.

Texte : Gilles Bordonado

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Un doublé pour les Chevaliers! ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/sports_un-double-pour-chevaliers-n46899.php Les Chevaliers atomes B et atomes A ont remporté les honneurs dans leur catégorie respective lors du Tournoi novice-atome de Vaudreuil-Dorion, le 22 avril. Les Chevaliers atomes B ont d’abord remporté leur finale par la marque de 2 à 1, avant d’être imités une heure plus tard par les Chevaliers atomes A, qui ont raflé le titre de champions au terme d’un match qu’ils ont gagné au compte de 3 à 1. Dans les Chevaliers atomes B, félicitations à Emerick Goyer, Lucas Riley, Vincent Barrette, Ludovic Jean, Nathan Chabot, Jayden Roger, Mathis Brisson, Thomas Deschamps, Samuel Chartrand, Aidan Alexis, Jacob Bélanger et Gabriel Oliveira-Martel, ainsi qu’aux entraîneurs Martin Bélanger, Sébastien Deschamps, Fred Roger, Eric Chabot et Martin Goyer. Du côté des Chevaliers atomes A, félicitations à Nicolas Beauchamp, Zack-Vanier Desrochers, Samuel Yaworsky, Thierry Nolin, Loïc Ainsley, Loïc Provost, Félix Di Blasio, Rafael Rioux, Louis-Philippe Gagnon, Luka Flamant, Zachary St-Laurent et Akim Khattabi (absent sur la photo), ainsi qu’aux entraîneurs Pierre-Olivier Nolin, Philippe Yaworsky, Aldo Flamant, Roberto Di Blasio et Pascal Beauregard (absent sur la photo). (VT)

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Ils complètent plus de 100 km à relais ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/sports_ils-completent-plus-100-km-a-relais-n46900.php Six jeunes athlètes de l’équipe Triathlon Rive-Nord se sont surpassés lors d’une épreuve à relais à la course à pied, le 21 avril, à l’occasion du Relais 8 Heures 2 Montagnes. Rosalie Tremblay, Noémie Boulanger, Mathilde Clouatre, Liliane Quévillon, Charles Quévillon et Alexis Boulanger (sur la photo) devaient compléter le plus de tours de

1,5 km à relais pendant huit heures. Ils ont parcouru un total de 100,5 km, bon pour la cinquième position de cet intense défi d’endurance. Soulignons également la performance de Simon Boulanger, un père triathlète de l’équipe Triathlon Rive-Nord. Son équipe a remporté le défi en complétant 79 tours, soit l’équivalent de 118,5km, durant le temps alloué. (JMG/Photo : courtoisie)

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[L’Ultra de Mascouche ]]> Journal La Revue http://www.larevue.qc.ca/sports_ultra-mascouche-n46904.php Les équipes compétitives de l’Association de soccer de Mascouche ont un nouveau nom et une nouvelle image. En effet, les formations A et AA porteront désormais le nom de l’Ultra de Mascouche. Un concours tenu au cours des derniers mois a permis au club sportif mascouchois d’opter pour cette nouvelle dénomination aux traditionnelles couleurs verte et jaune de l’Association et du logo de la Ville de Mascouche. Notons que les équipes compétitives débutent leur saison ces jours-ci et que les équipes locales, autres que les plus jeunes, suivront la semaine prochaine. Bonne saison à tous !

]]>
Tue, 15 May 2018 00:00:00 -0400