20° Terrebonne, lundi 21 mai 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

131 rameurs se réunissent à Terrebonne
Alignés devant un écran projeté au mur, les athlètes ont suivi leur performance en temps réel, pouvant observer la position qu’ils occupaient en cours de course. (Photo : Pénélope Clermont)

131 rameurs se réunissent à Terrebonne

Pénélope Clermont

Mardi 6 février 2018

Le Club d’aviron Terrebonne (CAT) accueillait le Championnat québécois d’aviron en salle à l’école des Trois-Saisons, à Terrebonne, le 4 février. Pas moins de 131 athlètes de tous les âges et de toutes les catégories ont travaillé fort pour tenter de franchir le fil d’arrivée virtuel en premier.

La compétition supervisée par l’équipe du CAT, dont l’entraîneur-chef Daniel Aucoin, se veut un beau mélange de compétitivité et de légèreté. On y retrouve à la fois des athlètes de haut niveau comme des non-initiés qui expérimentent l’ergomètre par simple plaisir.

«Comme ce n’est pas sur l’eau, tu n’as pas besoin d’avoir déjà fait de l’aviron. Moi-même, je me suis inscrit pour une course dans les 50 ans et plus!» lance avec humour l’entraîneur, plus préoccupé par les performances de ses protégés que par les siennes depuis plusieurs années déjà.

À cet effet, le CAT comptait 19 rameurs dans cette compétition intérieure. Aucoin était à leurs côtés pour les encourager. Celui-ci a souligné les performances de Camélie Houle, 13 ans, qui a franchi le 1 000 mètres avec l’excellent temps de 4:13,6 minutes, ainsi que celle de Mathieu Fillion, 17 ans, qui a fini 2e à sa première année chez les U19 avec un chrono de 7:23,3 minutes. «Il a n’a pas le physique d’un rameur, mais son progrès est immense», indique l’entraîneur.

Par ailleurs, Gabrielle Smith, membre de l’équipe du Québec, a réussi un chrono de 6:57,0 minutes. «Cette femme se dirige vers l’équipe nationale», dit-il.

Observer la relève

De grands noms de l’aviron se trouvaient sur place durant la journée. L’entraîneur-chef de l’équipe du Québec, Gavin McKay, était entre autres présent. «Quelques athlètes qui sont ici aujourd’hui figurent dans le programme prochaine génération, dont deux sont déjà dans le système canadien en étant identifiés comme des jeunes d’intérêt par l’équipe nationale», dévoile l’homme d’expérience, toujours à la recherche de nouveaux talents.

«On connaît déjà la plupart, mais si on voit des jeunes qui sont capables de plus, on peut les encourager et voir avec leur entraîneur comment on peut les soutenir pour qu’ils se développent dans la bonne direction», ajoute-t-il.

Comédien dans La Fugueuse (TVA), David Poirier était aussi présent pour remettre des médailles en début de journée. Le jeune homme dont le personnage pratique l’aviron affirme avoir beaucoup de respect pour ce sport qu’il a découvert pendant l’émission. «C’est extrêmement difficile. J’ai l’air d’en faire depuis longtemps, mais il a fallu que je m’entraîne pour ça. Le plus difficile était de ne pas chavirer. J’ai réussi à pogner la "twist"», conclut-il en riant.

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités