5° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ATHLÈTE D'EXCEPTION : Deuxième titre canadien pour le joueur de fer
Au championnat canadien à Guelph, en Ontario, Jean-Guy Trudel a remporté 12 parties sur 14, en plus de conclure le tournoi avec la meilleure moyenne d’encerclement, soit 70,05 %. (Photo : Pénélope Clermont)

ATHLÈTE D'EXCEPTION : Deuxième titre canadien pour le joueur de fer

Pénélope Clermont

Mardi 3 octobre 2017

Champion canadien du lancer de fer dans la catégorie Aînés en 2015, Jean-Guy Trudel a répété l’exploit à Guelph, en Ontario, du 10 au 12 août. Le Terrebonnien s’est en effet démarqué des sept autres meilleurs joueurs au pays à évoluer dans cette classe, décrochant aussi le titre de la meilleure moyenne d’encerclement.

À son arrivée au tournoi, M. Trudel possédait la meilleure moyenne d’encerclement des compétiteurs aînés en lice, soit 75,82 %. À Guelph, il a pris part à 14 parties dans la catégorie Aînés A. Après en avoir remporté 12, il a conclu le championnat avec une moyenne de 70,05 % d’encerclement, à 4,11 % de son plus proche rival.

Si ses résultats semblent impressionnants, ils demeurent en deçà de ce qu’il avait accompli à St. Stephen, au Nouveau-Brunswick, en 2015. L’homme de 70 ans avait eu gain de cause dans 13 de ses 14 parties et avait conservé une moyenne de près de 80 % d’encerclement.

Activité sociale avant tout

Loin de s’en formaliser, le champion pratique le sport davantage pour son aspect social que pour les titres qu’il a cumulés en très grand nombre au fil des années. «Les gens sont sympathiques», résume celui qui, à raison de deux à trois fois par semaine, si ce n’est pas plus, reçoit ses amis dans sa cour pour aligner les parties de fer.

Ces derniers se plaignent de ne pas remporter beaucoup de jeux étant donné le talent de leur ami, mais ils prennent plaisir à pratiquer leur activité favorite. Puis, de ce qu’a pu observer le Trait d’Union sur place lors d’un match amical, certains d’entre eux ont de quoi mettre au défi le champion canadien.

Retour après une longue absence

M. Trudel était très actif sur les terrains de fer dans les années 80. Il lançait alors à une distance de 40 pieds et a remporté des compétitions québécoises de classe C et B, en plus de terminer 3e dans la classe A. Deux bursites l’ont cependant forcé à mettre ses fers de côté pendant près de 28 ans.

«J’ai vu dans une compétition à Blainville que les joueurs de 65 ans et plus lançaient à 30 pieds. Je me suis donc acheté un jeu de fers pour me pratiquer», explique l’homme qui s’est même construit un terrain de pratique dans le garage de sa maison de La Plaine, où il peut perfectionner sa technique durant l’hiver.

Participant à une douzaine, voire à une quinzaine de tournois par été, le joueur de Terrebonne ignore s’il sera du prochain championnat canadien pour défendre son titre. «Ce sera en Saskatchewan en 2018. C’est loin et pas mal cher», justifie celui qui n’avait pas pris part au championnat de 2016, à Victoria, en Colombie-Britannique, pour les mêmes raisons.

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités