19° Terrebonne, dimanche 20 août 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ATHLÈTE D'EXCEPTION: Nouveau round pour Jade Meunier
Jade Meunier devrait savoir à l’automne quand aura lieu son prochain combat. (Photo : Pénélope Clermont)

ATHLÈTE D'EXCEPTION: Nouveau round pour Jade Meunier

Pénélope Clermont

Vendredi 11 août 2017

Dans le ring depuis qu’elle a 10 ans, Jade Meunier a connu la victoire très tôt dans sa carrière. «J’ai commencé au "top"», admet la boxeuse. Si les dernières années lui ont fait connaître la défaite, l’actuelle championne canadienne chez les 48 kg entreprend un nouveau départ sportif, plus motivée que jamais.

Les derniers combats de Jade Meunier remontent aux 20 et 21 mai. Le samedi, elle avait eu gain de cause par TKO dans un combat de gala et lendemain, elle avait baissé pavillon contre une athlète senior, alors qu’elle est de niveau junior.

C’est comme ça, la boxe amateur, dans la catégorie de poids de la Terrebonnienne, soit le 48 kg; elle prend les combats qui passent. Présentement, elle n’en compte aucun à l’agenda. «Il n’y a pas beaucoup de boxeuses dans mon poids. Je serai plus fixée à l’automne quant à mon prochain combat», dévoile celle qui accepte parfois de monter de poids pour enfiler les gants.

Avec 20 combats à son actif, la pugiliste de 17 ans compte une fiche de 15 victoires contre 5 défaites. Depuis près de deux ans, elle s’entraîne à Sainte-Adèle, avec Sébastien Gauthier. «C’est dur, de s’entraîner sans combat au bout, mais je suis avec une "gang" incroyable. Mon "coach" est toujours là pour moi, il le fait par passion. J’ai beaucoup appris auprès de lui», spécifie-t-elle.

Perdre pour mieux gagner

C’est après un passage plus difficile, où elle a eu à apprivoiser la défaite, que l’athlète a connu Gauthier. «Ça ne me dérange pas de perdre parce que je boxe pour m’amuser, souligne-t-elle, mais quand tu perds, le monde autour de toi s’éloigne. J’ai donc vu qui était là pour moi. Ça m’a fait grandir.»

En avril, au contact de son «coach» – qui a toujours cru en elle, laisse-t-elle savoir –, Jade est parvenue à récupérer le titre canadien qui lui avait échappé en 2016. Un petit pas en arrière qui lui aura permis de mieux rebondir et d’évoluer, comme athlète et comme jeune femme.

En août, elle entrera au cégep en technique policière. Souhaitant se consacrer à ses études pour devenir policière – un rêve qu’elle caresse depuis longtemps –, la jeune femme a décliné un poste sur l’équipe canadienne. Sa passion pour la boxe n’en est toutefois pas moins grande.

Une passion pour la vie

«C’est un sport qui te pousse tellement! Tu vois ce que tu es capable d’encaisser et ce que tu vaux», soutient la Terrebonnienne, qui se souvient encore de son premier combat contre une jeune fille qui pesait 10 livres de plus qu’elle : «J’avais 11 ans et j’étais plus petite que la 4e corde. J’ai mangé de gros coups, il y avait du sang sur mes shorts et sur le tapis, mais j’ai fini par gagner le combat et le titre de meilleur boxeur du gala», relate-t-elle avec le sourire.

Consciente qu’elle ne pourra pas boxer toute sa vie, Jade envisage de devenir entraîneuse. «Je veux transmettre ma passion et inspirer les jeunes en donnant de mon temps. Je veux être la personne que je n’ai pas eu la chance de côtoyer quand je m’entraînais à mes débuts», conclut-elle.

18 sept 2017 Service conseil 3a cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités