21° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ATHLÈTE D'EXCEPTION: Nycolas Joyal, aux Regionals Reebok CrossFit Games
Nycolas Joyal s’entraîne quatre heures par jour à l’usine CrossFit de Terrebonne. (Photo : Michel Thorn)

ATHLÈTE D'EXCEPTION: Nycolas Joyal, aux Regionals Reebok CrossFit Games

Pénélope Clermont

Mardi 16 mai 2017

Du 19 au 21 mai, Nycolas Joyal se trouvera du côté d’Albany, dans l’état de New York, où il participera aux Regionals Reebok CrossFit Games. Quarante athlètes de l’est du Canada et des États-Unis tenteront, comme lui, de se classer pour les Reebok CrossFit Games, à Madison (Wisconsin), en août.

Si le Terrebonnien prend part à cette importante compétition, c’est parce qu’il a terminé 20e sur les milliers de Canadiens de l’est du pays qui ont complété la ronde Open, s’étant déroulée du 23 février au 27 mars. Chaque semaine, il recevait un «workout», devait le compléter et transmettre ses résultats aux organisateurs.

«Certains “workout” misaient sur le système cardio-vasculaire, le suivant ciblait l’endurance musculaire et l’autre travaillait la force musculaire», cite-t-il en exemple pour expliquer ce qu’il a dû accomplir. Chaque performance lui accordait des points qui, au final, lui ont accordé la 20e place dans la catégorie des 18-35 ans.

Une position qui fait bien plaisir à l’homme de 23 ans qui a découvert le CrossFit en 2013. Ce n’est cependant que depuis 2014 qu’il «s’entraîne sérieusement», à raison de quatre heures par jour, à l’usine CrossFit de Terrebonne. En 2015, il avait terminé 161e au volet Open des Reebok CrossFit Games. En 2016, il avait pris la 33e position.

Motivé, mais réaliste

Pour atteindre la ronde finale des Reebok CrossFit Games, qu’on peut comparer au championnat mondial de CrossFit, qui aura lieu du 3 au 6 août, Nycolas devra se classer parmi les cinq premiers des 40 participants en lice.

S’il n’est pas du type à prendre les choses à la légère, confie-t-il, il demeure réaliste quant à ses performances. Quand on lui demande s’il pense atteindre les finales, il réplique : «Absolument pas! Les athlètes sont trop forts pour moi. C’est peut-être quelque chose d’envisageable dans les prochaines années».

Passionné par son sport, il y mettra certainement les efforts. «J’ai toujours aimé me pousser au maximum, souligne celui qu’un top 15 rendrait heureux. Mon but est d’avoir le plus de plaisir possible», conclut-il.

10 octobre 2017 Vitrerie AD cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités