-1° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ATHLÈTE D'EXCEPTION : Le sport comme mode de vie
Sophie Yergeau a participé à son quatrième demi-Ironman en l'espace d'un an au Maine, en août 2017. (Photo : courtoisie)

ATHLÈTE D'EXCEPTION : Le sport comme mode de vie

Jean-Marc Gilbert

Mardi 7 novembre 2017

SOPHIE YERGEAU

«S'il y avait eu du Ritalin pendant ma jeunesse, ma mère m'en aurait donné quatre fois par jour!» C'est la première phrase que nous lance à la blague la Terrebonnienne Sophie Yergeau lorsqu'on lui demande d'où lui vient sa passion pour le sport. Cette nageuse anciennement membre de l'équipe nationale est aujourd'hui une triathlète et a décidé de se payer pas moins de quatre demi-Ironman pour souligner ses 50 ans.

Vous ne verrez pas Mme Yergeau s'asseoir pendant quatre heures pour lire un roman ou jouer aux échecs. Elle doit absolument bouger. C'est ce qu'elle fait depuis son plus jeune âge. «J'ai toujours adoré nager. J'ai fait de la compétition à un haut niveau jusqu'à 17 ou 18 ans et j'étais même sur l'équipe nationale», se souvient-elle, ce qui lui a donné l'occasion de participer à plusieurs championnats canadiens et même à une compétition en prévision des Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984. Elle n'a toutefois pas pris part aux JO.

Course et triathlon

En devenant maman, Sophie Yergeau a lentement délaissé la natation pour la course. «J'ai toujours été une bonne coureuse. À l'école, je pouvais gagner le cross-country sans m'entraîner. Quand j'ai eu mon enfant, j'ai commencé à faire du jogging avec poussette. J'ai poursuivi en faisant des 5 et des 10 km.»

Ce sont les circonstances de la vie qui lui ont fait couvrir le triathlon. Son fils, qui suivait ses traces en natation, a reçu un diagnostic d'épilepsie. À partir de ce moment, les longs entraînements en piscine devenaient impossibles en raison des risques accrus de noyade en cas de crise. C'est à ce moment que toute la famille s'est tournée vers le triathlon. Mme Yergeau, son conjoint, Alain Picard, leur fils, Christopher, ainsi que Daniel Millones ont fondé Triathlon Rive-Nord en 2009.

Elle est littéralement tombée amoureuse de cette discipline qu'elle pratique maintenant depuis huit ans, au point d’agir comme vice-présidente du conseil d'administration de Triathlon Québec depuis 2011, en plus d'être officielle pour certains événements encadrés par cette fédération.

Le sport fait aussi partie de la vie professionnelle de Sophie Yergeau, formée en ressources humaines. En 2010, elle crée Altitude Solution, une entreprise qui organise plus d'une cinquantaine d'événements sportifs ou médicaux chaque année, dont le populaire Défi Moi Pour Toi, une course à relais de 270 km entre Montréal et Québec, réalisé au profit de la Fondation des étoiles.

Quatre demi-Ironman

Sur le plan personnel, Mme Yergeau a quitté Triathlon Rive-Nord il y a peu de temps pour collaborer au projet de son conjoint d'ouvrir un centre d'entraînement dédié aux triathlètes à Terrebonne, en plus de continuer de nager, de pédaler et de courir.

À l'aube de ses 50 ans, celle qui avait déjà fait des triathlons de type «sprint» (750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course) et de type «olympique» (1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied) n'avait jamais pris part à un demi-Ironman (1,9 km, 90 km de vélo 21,1 km de course) lorsqu'elle s'est inscrite pour celui de Mont-Tremblant, en 2016. «Ma fête est en janvier. Je me suis dit que pour mes 50 ans, j'allais fêter ça en été, à Tremblant», explique Mme Yergeau en souriant. Après cette compétition, qui se tenait au mois de juin, elle a participé à trois autres demi-Ironman, soit à Miami en octobre 2016, à Orlando en avril 2017, puis au Maine en août 2017.

La nouvelle quinquagénaire est en pleine forme et se considère choyée que son corps lui permette de faire tout ce qu'elle souhaite. Et c'est pour que les jeunes puissent faire de même à cet âge que Mme Yergeau s'efforce de promouvoir l'activité et les saines habitudes de vie tous les jours.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités