3° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La crème du cyclisme féminin mondial de retour à Terrebonne en 2005

Mardi 18 janvier 2005

Tel que confirmé par Daniel Manibal, PDG du Grand Tour de Montréal et de l’épreuve montréalaise de la Coupe du monde de cyclisme féminin, Terrebonne sera l’hôte pour une quatrième fois d’une étape du Grand Tour en juin prochain.

Éric Ladouceur

La date précise du passage des coureuses à Terrebonne n’est pas encore fixée, mais elle se situera entre le 30 mai et le 5 juin, la semaine durant laquelle se déroulera le Grand Tour. La Coupe du monde, elle, sera disputée le 28 mai.

Note parfaite

«Déjà des équipes ont commencé à me signifier leur intention de participer à la Coupe du monde et au Grand Tour, et ce, sans aucune sollicitation de ma part. C’est signe que les cyclistes apprécient venir ici», raconte Daniel Manibal.

Ce dernier appuie ses dires avec un exemple qui vient de très haut dans la hiérarchie du cyclisme mondial. En effet, Jean-François Pescheux, directeur sportif du Tour de France, a donné la note de 10 sur 10 aux organisateurs de l’étape de Terrebonne du Grand Tour 2004. Fait rarissime.

«Tout le monde apprécie beaucoup l’accueil des élus et de la population de Terrebonne, ainsi que le très beau site de l’Île-des-Moulins. La sécurité des coureuses et la qualité du parcours comptent aussi pour beaucoup, et les gens font un très bon travail ici. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour remercier le maire Jean-Marc Robitaille et toute son équipe pour leur support. Ils nous aident à offrir gratuitement à la population de Terrebonne la chance d’apprécier les efforts des meilleures coureuses à l’échelle mondiale. L’année dernière, la gagnante du Grand Tour, Judith Arndt, a également remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques d’Athènes et la médaille d’or aux Championnats du monde de cyclisme féminin sur route. Nous avons vraiment la chance d’avoir la crème des coureuses», ajoute le «Normand Legault» du cyclisme.

Un gros «happening»

En 2005, Daniel Manibal veut que l’étape de Terrebonne devienne un véritable «happening». «Que les gens décorent leur maison, qu’ils fassent la fête. Que les entreprises s’impliquent et qu’elles organisent des événements en rapport avec la course», lance le PDG.

Pourquoi pas un peu à l’image du Grand Prix de Formule 1 du Canada et de ses activités connexes au centre-ville de Montréal? L’appel est lancé!

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités